facebook

Le palmarès honorablement queer des Golden Globes 2021

De Schitt's Creek à I Care a Lot en passant par Le jeu de la dame, les prix remis par la 78ème cérémonie des Golden Globes ont fait honneur aussi bien à des œuvres queers qu'à des interprètes LGBTQ+. Retour sur un bilan franchement honorable.

Dans la lignée des Emmy Awards en septembre dernier, les Golden Globes ont également fait du bien à la communauté LGBTQ+. Dans la soirée du 28 février s'est ainsi déroulée la 78ème édition de la fameuse cérémonie hollywoodienne. Celle-ci était animée à distance avec Tina Fey à New York d'un côté et Amy Poehler à Los Angeles de l'autre, et des membres du personnel soignant dans l'assistance. Une organisation virtuelle particulière pour s'adapter aux contraintes liées à la pandémie de Covid-19.

Déjà maintes fois primée aux derniers Emmys, la touchante Schitt's Creek repart donc avec deux distinctions : celle de Meilleure série comique mais aussi celle de Meilleure actrice dans une série comique pour Catherine O'Hara. Également repartie victorieuse, Le jeu de la dame (ou The Queen's Gambit en VO), qui décroche le prix de Meilleure mini-série ainsi que celui de Meilleure actrice dans une mini-série pour Anya Taylor-Joy. Son personnage a une aventure homosexuelle dans un des épisodes de la série. Et parce qu'elle est chérie par la communauté LGBTQ+, on soulignera le sacre de Gillian Anderson dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation de Margaret Thatcher dans The Crown.

À LIRE AUSSI – Pourquoi de nombreux LGBT+ pleurent la fin de la série Schitt’s Creek

Côté cinéma, on note aussi plusieurs récompenses réjouissantes et queers. À commencer par Rosamund Pike, qui repart avec le Golden Globe de la Meilleure actrice dans une comédie pour son rôle d'arnaqueuse chevronnée (et lesbienne) dans I Care a Lot. L'actrice ouvertement homosexuelle Jodie Foster remporte quant à elle le prix de Meilleure actrice dans un second rôle pour le film Désigné coupable (The Mauritanian en version originale), encore inédit en France. Enfin, Andra Day est distinguée comme Meilleure actrice dans un film dramatique pour avoir incarné l'icône bie éponyme de Billie Holiday, une affaire d'état. Somme toute, un beau palmarès pour des œuvres méritantes.

Crédit photo : CBC / Netflix


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail