facebook

App Store : Grindr et Scruff pas menacées par les nouvelles règles anti-porno et prostitution

L'AppStore s'en prend aux applications de rencontre qui font la promotion du travail du sexe et de la pornographie.

Pour lutter contre la prostitution et la pornographie, Apple a annoncé un durcissement ses règles pour accéder à l'App Store. Ce qui a donné quelques sueurs froides à des utilisateurs de Grindr et Scruff.

Oui, vous pourrez toujours avoir votre appli Grindr ou Scruff sur votre téléphone. Ce lundi 7 juin, Apple a annoncé une mise à jour de ses règles pour qu'une application mobile puisse être présente sur l'App Store. Laquelle comprend un serrage de vis pour les app de rencontre utilisées à des fins de prostitution ou de pornographie. Interpellée par des internautes qui craignaient que cela ne touche les deux applis massivement utilisée par la communauté gay, où certains proposent des relations tarifées, Apple a assuré qu'elles n'étaient pas concernées.

La question avait affolé une partie du monde de la tech gay : avec tous ses diamants – le code des escort boys sur l'appli –, Grindr peut-elle être considérée comme une application de mise en relation entre client et travailleurs·ses du sexe ? "Non", rassure la firme auprès d'Appleinsider. Le géant américain ajoute que les nouvelles règles visent à éviter la prolifération des applications qui promeuvent intentionnellement la prostitution et la pornographie. Précisant que les applis de rencontre dites ordinaires ne seront donc pas concernées.

Une meilleure protection de la vie privée

La nouvelle directive précise que "le matériel ouvertement sexuel ou pornographique est défini par le dictionnaire Webster comme 'des descriptions explicites d'organes ou d'activités sexuelles destinées à stimuler des sentiment érotiques plutôt qu'esthétiques ou émotionnels'".

Au cours du raout mondial provoqué par son annonce, Apple a indiqué son intention de renforcer la protection de vie privée de ses utilisateurs, qui a pu laisser à désirer notamment sur les applis de rencontre. À l'avenir, les internautes pourront voir à quel fréquence une applications aura eu accès à leur localisation, leurs photos, leur caméra, leur micro et leur répertoire durant les sept derniers jours. Ils pourront également savoir avec quelles apps tierces leurs données peuvent être partagées.

LIRE AUSSI >> Ce rapport alarmant risque de vous passer l’envie d’utiliser Grindr

Un service supplémentaire, similaire à un VPN, sera également proposé. Apple a enfin indiqué au passage que l'App Store a rapporté plus de 230 milliards de dollars aux développeurs depuis 13 ans, rapporte Le Journal du geek. Une belle manne.

LIRE AUSSI >> Depuis la pandémie, plus d’un utilisateur de Grindr sur deux chercherait l’amour

Crédit photo : James Yarema / Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail