couple de femmes"Fear Street", la nouvelle trilogie d'horreur Netflix, met en scène un couple lesbien

Par Tessa Lanney le 01/07/2021
Fear Street

Préparez-vous à affronter vos peurs avec la très attendue trilogie Fear Street. Son premier épisode, disponible dès ce vendredi 2 juillet sur Netflix, ne se contentera pas de ravir les fans d'horreur : 1994 mettra un couple lesbien au centre de l'intrigue.

"Encore une tragédie à Shadyside…", peut-on entendre dans la bande-annonce de la nouvelle trilogie horrifique de Netflix. Une phrase intrigante pour la non moins intrigante Fear Street. Trois films, trois époques, une seule ville et des massacres à répétition. Le premier volet, 1994, sortira ce vendredi 2 juillet. Inutile de préciser en quelle année se déroulera l'intrigue. Et, chose rare quand les histoires d'horreurs qui ne sont pas signées Ryan Murphy, le film met au cœur de son intrigue un couple d'adolescentes.

Dans ce premier film, nous découvrirons la charmante ville de Shadyside, sobrement surnommée "la capitale du meurtre". Voilà qui met déjà dans l'ambiance. Et avec un nom pareil, les choses vont vite dégénérer. À commencer par un massacre perpétré par un individu déguisé en squelette. Un groupe d'ados se retrouve alors embarqué dans une lutte contre une force surnaturelle inconnue. Avec une seule question en tête : comment faire pour ne pas mourir ?

"Je maudis cette ville à tout jamais"

Celle que l'on soupçonne de ces crimes, qui se perpétuent depuis trois siècles, n'est autre que Sarah Fear, une sorcière en colère dont le but serait d'obtenir vengeance. "Je maudis cette ville à tout jamais", prononcera justement une jeune fille courroucée. Assez logique au vu du nom de la série. Les épisodes suivants : 1978 et 1666, qui sortiront respectivement le 9 et le 16 juillet, nous en apprendront plus sur les tragédies qui ont frappé la ville et sur l'histoire de la fameuse entité maléfique. D'après les images, 1978 devrait se dérouler dans un camp de vacances tandis que 1666 remontera aux origines du mal. Il faudra donc attendre mi-juillet pour que les pièces de ce mystérieux puzzle soient rassemblées.

Fear Street est tirée des livres de R.L. Stine, qui n'est autre que l'auteur de la désormais culte collection Chair de poule. De quoi faire saliver les amateurs et amatrices d'effroi. Derrière la caméra, on retrouve la réalisatrice Leigh Janiak. Le genre horrifique n'a plus de secret pour elle, puisqu'elle a notamment travaillé sur The Craft : Les Nouvelles sorcières ou encore la série Scream, adaptée du célèbre slasher éponyme. Une belle promesse.

LIRE AUSSI >> Bande-annonce : « Young Royals », la nouvelle série nordique et gay bientôt sur Netflix

LIRE AUSSI >> « Élite » : pourquoi la saison 4 de la série Netflix est aussi importante que lassante

Crédit photo : Netflix via capture d'écran YouTube