HoshiGrand Corps Malade porte un coup (en chanson) à Fabien Lecœuvre en l'honneur d'Hoshi 

Par Tessa Lanney le 13/07/2021
Grand Corps Malade

Grand Corps Malade prend la défense d'Hoshi contre les propos de Fabien Lecœuvre. "Qui voudrait d'un poster d'Hoshi dans sa chambre ?" Le chanteur répond avec un titre acerbe intitulé sobrement "Les gens beaux".

Grand Corps Malade n'a pas sa langue dans sa poche et lorsqu'il s'agit de dénoncer l'injustice, il n'hésite pas à prendre les armes. En avril dernier, l'écrivain, animateur et chroniqueur Fabien Lecœuvre s'était attaqué à Hoshi. "Qui voudrait d'un poster d'Hoshi dans sa chambre ?", avait-il clamé au micro de la webradio Arts-Mada. Ses arguments ? Hoshi serait "effrayante" et, bien que douée d'un "talent" indéniable, ferait mieux d'offrir ses chansons à des filles "sublimes".

Devant le peu de considération de Fabien Lecœuvre pour les artistes, Grand Corps Malade trouve une réponse adéquate le 8 juillet avec la chanson "Les gens beaux". Une réplique incisive de la part du chanteur pour qui le physique ne devrait pas entrer en ligne de compte.

Un tacle bien senti à Fabien Lecœuvre

Le slameur énonce clairement son objectif sur Twitter : "Suite aux propos hallucinants d'un célèbre journaliste sur sa conception des chanteuses et chanteurs, et ses propos honteux sur Hoshi, voici ma réponse en musique". Il commence par se mettre dans la peau de Fabien Lecœuvre , soulignant l'aspect réactionnaire de ses propos venus d'un autre temps. "Qu’est-ce que c’est qu’cette époque musicale où on écoute les paroles des chansons ?", commence-t-il, singeant le chroniqueur. "Tu sais écrire des paroles, c’est très bien. Mais ton petit grain de voix, on s’en fiche, s’il te plaît, va donner tes chansons à celui qui sera plus joli sur l’affiche."

Mais très vite, ce petit jeu d'imitation le lasse et il passe à l'attaque, enchaînant les démonstrations de repartie. Pour cela, il s'appuie sur de grands noms de la variété française, ou plutôt sur des voix iconiques. "Eh monsieur, toi qui veux retourner au noir et blanc, aux belles heures du passé, j’suis pas sûr qu’le grand Charles Aznavour pouvait correspondre à tes critères de succès." Il multiplie les références avec hargne. "Je suis pas persuadé qu’Édith Piaf possédait de belles jambes élancées" ou encore "faut que tu saches un secret important, c'est que Brassens n’avait pas de beaux abdominaux".

Hoshi sur un poster, c'est fait

Le chanteur se prête à un shooting qui serait probablement du goût de Fabien Lecœuvre, où l'on modifie à souhait le visage de Grand Corps Malade pour qu'il corresponde à différents critères de beauté. Pourtant, outre les coupes à la Justin Bieber et le grain de peau impeccable, son choix se tourne verne le chignon emblématique d'Hoshi. Le morceau s'achève sur une ultime punchline : "Tu sais monsieur, parfois il faut s’taire. Moi, j’veux voir Hoshi sur un poster." Et bien que le chanteur se réjouisse puisque ce poster existe et se trouve dans le dernier numéro de TÊTU.

LIRE AUSSI >> Lil Nas X en couple ? Les internautes spéculent sur l’identité de son petit ami

Crédit photo : Grand Corps Malade via Instagram