agressionEn Corse, un couple gay victime d'une violente agression homophobe

Par Nicolas Scheffer le 15/07/2021
corse

INFO TÊTU - Deux hommes gays témoignent avoir été agressés par une foule dans la nuit du 14 au 15 juillet en Corse. Une vingtaine d'hommes s'en seraient pris à eux. Une plainte a été déposée.

"On dansait juste avec mon mec, son frère, sa femme et sa sœur... On vient de se faire agresser en Corse par 20 personnes", écrivent à TÊTU Mickaël et Benoît sous le choc, à deux heures et demi du matin, ce jeudi 15 juillet. Sortis de l'hôpital, ils nous appellent après avoir quitté le commissariat pour déposer plainte. Le commissariat de Luri confirme à TÊTU que "des faits de violence ont été commis la nuit dernière" et une enquête a été ouverte, assure celui de Bastia. Le procureur de la République de Bastia a confirmé, dans un communiqué cité par franceinfo, l'ouverture d'une enquête.

Le couple passe un moment avec la famille de Benoît près du port de Macinaggio pendant les vacances. Les deux hommes sont sur la piste de danse quand ils remarquent des œillades appuyées. "Un groupe de jeunes adolescents de 15 à 20 ans se moquent de nous et nous insultent de pédés", raconte Mickaël qui s'approche de l'un d'entre eux. "Il me montre une photo de quelqu'un qui pisse sur un drapeau arc-en-ciel. Je reste très calme et je lui dis que je suis moi-même homo. À ce moment, il sort sa croix et me dit que c'est contre-nature", raconte-t-il à TÊTU.

"Ils ont sorti le pop corn"

Agacés, Benoît et Mickaël vont prendre l'air. Dans le village de quelques centaines d'habitants, ils croisent à nouveau le jeune qui les a insultés, et le ton monte. "Un mec m'agrippe le bras et me demande de le laisser tranquille en me traitant de pédé. C'est à ce moment que c'est parti en cacahuète", témoigne-t-il. Les coups fusent et bientôt, une vingtaine d'hommes, selon le témoignage du couple, s'en prennent à eux, devant une soixantaine de villageois passifs devant la scène. "Ils ont sorti le pop-corn", se désole Benoît en état de choc.

"J'ai pris cinq patates avant d'être coincé entre deux voitures avec 10 gars sur moi. Heureusement que je n'ai pas perdu connaissance, qui sait ce qui aurait pu se passer... est-ce que je serais encore en vie ?", se désole-t-il, pensant à Samuel, jeune gay mort au début du mois en Espagne après avoir été passé à tabac. Ils sont sauvés par les forces de l'ordre, alertés par la famille de Benoît. Et depuis l'ambulance qui les emmène à l'hôpital, "on entendait les villageois crier 'pédés !', comme s'ils étaient heureux de nous voir partir", indique Mickaël.

LIRE AUSSI >> Émotion et colère en Espagne après le meurtre d’un jeune homosexuel

Les deux hommes ont reçu 8 jours d'interruption temporaire de travail (ITT) chacun et ont donc déposé plainte. "Je ne sais pas comment va se passer la suite de notre séjour. Ce n'est pas la première fois que je suis agressé, mais qu'il y ait une telle violence d'une foule entière qui m'agresse, c'est particulièrement choquant."

LIRE AUSSI >> Un couple agressé pour s’être embrassé à Ajaccio

Crédit photo : capture d'écran Instagram