jeux olympiquesJeux Olympiques : une musique de Woodkid accompagnera la cérémonie de passation

Par Tessa Lanney le 15/07/2021
Jeux Olympiques

La musique qui sera jouée le 8 août, lors de la cérémonie de passasion des Jeux Olympiques sera l'oeuvre du compositeur et réalisateur Woodkid. C'est en secret qu'elle a été enregistrée par l'Orchestre national de France et la Maîtrise de Radio France.

C'est l'un des secrets les mieux gardés des Jeux olympique que Woodkid a révélé avec émotion à travers un post Instagram. Le compositeur et réalisateur Woodkid, Yoann Lemoine pour les intimes, est l'auteur de l'oeuvre musicale qui sera jouée lors de la cérémonie de passation, le 8 août. Elle est interprétée par l'Orchestre national de France et les enfants de la Maîtrise de Radio France. Elle accompagnera le passage de flambeau entre les JO de Tokyo et ceux de Paris 2024.

Lorsque l'on pense à l'artiste, on a en tête le succès incontestable de son album The Golden Age en 2013. Mais le choix du président du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques était aussi motivé par son l'amour du sport."On s'adresse pour la première fois au monde entier. On avait envie de trouver cet artiste passionné de sport, de surprendre tout un écosystème qu’on essaie vraiment d’embarquer avec nous", détaille Tony Estanguet, à franceinfo.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par WOODKID (@woodkidmusic)

Une explosion "lumineuse, furieuse et haletante"

Baptisée Prologue, l'oeuvre est pensée comme "une pièce origami, qui se plie sur elle-même", indique-t-il sur les réseaux sociaux. Il a voulu représenter "une course en solitaire" qui se termine en "victoire collective". Une explosion "lumineuse, furieuse et haletante", qui a pour but de retranscrire le mouvement, l'énergie véhiculés par le sport.

"Depuis petit, les valeurs du sport et de l'Olympisme ont toujours représenté pour moi une certaine idée du maximal, dans la performance comme dans l'émotion", explique en évoquant ses souvenirs d'enfance. Au micro de France Inter, il détaille ce que cette opportunité représente pour lui. "C'était un défi, un honneur surtout. C'était un challenge très excitant parce que c'était pour moi un rêve d'enfant de pouvoir célébrer les valeurs de l'olympisme à travers une pièce artistique."

LIRE AUSSI >> L’haltérophile Laurel Hubbard pourrait devenir la première femme trans aux Jeux olympiques

Crédit photo : Woodkid via Instagram