Netflix"Britney vs Spears" : un docu intimiste et pédago sur la tutelle infernale

Par Florian Ques le 28/09/2021
Il faut regarder le nouveau docu "Britney vs Spears" sur Netflix

Alors que ses fans attendent de voir si elle sera enfin libérée de sa tutelle, la popstar fait l'objet d'une investigation pointilleuse dans un nouveau documentaire disponible sur Netflix, Britney vs Spears. Un vrai must-see.

C'est l'affaire qui fascine la presse comme le public depuis plusieurs mois : Britney Spears va-t-elle enfin parvenir à s'extirper de sa tutelle ? La réponse ne devrait plus trop tarder. La bataille judiciaire que la popstar livre contre la justice américaine pourrait en effet toucher à sa fin ce mercredi 29 septembre, jour programmé d'une audience très attendue. Pour rafraîchir nos mémoires, Netflix vient d'ajouter à son catalogue Britney vs Spears, un documentaire en forme d'enquête massive qui retrace la descente aux enfers progressive et déplorable de la chanteuse.

Épaulée par la journaliste Jenny Eliscu de Rolling Stone, la réalisatrice Erin Lee Carr signe ce docu à l'ambition claire : revenir sur les origines de la tutelle qui piège Britney et expliquer pourquoi il est primordial de se soucier de cette histoire. Car depuis environ treize ans, l'interprète de "Oops!... I Did It Again" n'est plus libre de ses faits et gestes. C'est son père, James Spears, qui a le contrôle sur son patrimoine comme sur son emploi du temps. Il est impossible pour elle de se déplacer, de passer un coup de fil ou de dépenser de l'argent sans que celui-ci, en tant que tuteur, n'ait donné son approbation. Autrement dit, le patriarcat en action maximale.

"Britney vs Spears" plus personnel que "Framing…"

Plus tôt cette année, le New York Times dévoilait sa propre investigation à travers Framing Britney Spears, disponible en France en streaming sur Amazon Prime Video. À la différence de ce premier documentaire qui revenait jusqu'à l'enfance de la chanteuse et les prémices de sa notoriété, celui de Netflix est beaucoup plus concis. Le sujet central, c'est la tutelle. Sa mise en place, ses enjeux, ses dérives. Par le biais de plusieurs interviews face caméra, avec des proches de Britney comme des professionnels juridiques, la procédure est décortiquée. Et tout est plutôt fluide : minute après minute, on saisit comment fonctionne ce système légal.

Le tandem à l'initiative de Britney vs Spears nous prend par la main et façonne ici une enquête didactique et progressive. Ainsi, qui ne connaît pas spécialement le cas Britney peut se familiariser avec les différents pions de cet échiquier infernal. De Larry Rudolph, l'ex-manager dont la chanteuse s'était mystérieusement séparée et qui est réapparu avec la tutelle, à Louise Taylor, impliquée dans la gestion des finances de Britney...

L'autre différence majeure avec Framing Britney Spears, c'est la dimension intimiste du docu. Dès le début de Britney vs Spears, Erin Lee Carr se laisse aller à une confidence : elle est une grande fan de la popstar. Quant à Jenny Eliscu, elle a noué une relation de confiance avec celle-ci, l'ayant plusieurs fois rencontrée et interviewée. Le duo n'hésite d'ailleurs pas à se mettre en scène à l'écran, nous immergeant dans une salle à manger qui fait office de bureau d'investigation. Elles nous incluent alors directement dans leurs questionnements et leurs découvertes, rendant le visionnage de ce long-métrage bien moins froid et linéaire que celui de son prédécesseur.

On sent que Britney vs Spears veut défendre bec et ongles les intérêts de son sujet, d'autant plus à l'approche de la nouvelle audience décisive de Britney. En soi, le film ne contient que très peu de nouvelles informations pour celles et ceux qui étaient déjà au fait de l'affaire de la tutelle. Le documentaire de Netflix représente néanmoins une piqûre de rappel efficace et organisée des faits. Tout ce dont on a besoin avant de célébrer, on l'espère, la libération de Britney.

Crédit photo : Sony Music