séries"Je ne pense pas que ce soit un vrai connard" : le passé de Cal exploré dans "Euphoria"

Par Florian Ques le 25/01/2022
"Euphoria" : Eric Dane réagit au passé tragique de Cal Jacobs révélé dans la saison 2

Dans son épisode 3, la saison 2 d'Euphoria creuse enfin le personnage de Cal, le père de Nate Jacobs, et son homosexualité refoulée. Un chapitre-clé que l'acteur qui interprète le personnage, Eric Dane, a décortiqué dans une interview.

En diffusion sur OCS depuis le 10 janvier, la saison 2 d'Euphoria prend le temps d'approfondir les personnages qui étaient restés cantonnés au second plan dans la première. À l'instar de Cal, le père de Nate, incarné par Eric Kane. Avant l'épisode 3 intitulé "Ruminations: Big and Little Bullys", le maître du clan Jacobs n'apparaissait que comme un homme froid dont la masculinité toxique résonnait avec une homosexualité refoulée. Sa backstory étant maintenant dévoilée, le personnage prend une autre dimension, à tel point qu'on commence à avoir finalement de l'empathie pour lui. Attention, spoilers.

À lire aussi : "Euphoria" : une saison 2 sous stéroïdes, brutale et grandiose

Cal et Derek

L'épisode 3 de la saison 2 nous plonge donc dans l'adolescence de Cal (dont la version jeune est incarnée par Elias Kakavas), durant laquelle il développe un gros béguin pour son meilleur ami Derek (à ne pas confondre avec l'ami Derek du personnage d'Eric Kane dans une autre série, Grey's Anatomy…), joué par Henry Eikenberry. Les deux passent tout leur temps libre ensemble, font de la lutte ensemble... Et se dégotent chacun leur première petite amie. Ce qui ne les empêche pas de se rendre, un soir, dans un bar gay. Après quelques verres, la bromance se concrétise : les deux hommes dansent tendrement et s'embrassent. Mais le lendemain de ce baiser, douche froide : la copine de Cal est enceinte, confortant le modèle hétérosexuel auquel le destine son père… Bref, un itinéraire qui enrichit le profil psychologique du personnage.

"Je ne pense pas que ce soit un vrai connard", commente dans une interview à Vulture Eric Dane, conscient de l'image négative de son personnage notamment après son rapport sexuel controversé avec Jules dans la saison 1. Et de développer : "Il ressent de l'amertume vis-à-vis de son quotidien. Il a fait le bon choix pour sa petite amie, ce qui n'est pas toujours évident. Mais il a toujours la voix de son père dans le creux de l'oreille. Il rejette le monde qu'il s'est créé".

euphoria,euphoria saison 2,euphoria saison 2 episode 3,cal,cal jacobs,eric dane,derek euphoria,elias kakavas,henry eikenberry,euphoria s2 ep3,episode 3 euphoria,ocs,cal jacobs euphoria,euphoria derek,cal euphoria,pere de nate euphoria,personnages euphoria,streaming
Crédit photo : HBO

L'acteur se réjouit donc de voir son personnage plus nuancé dans la saison 2. "Tout ça, c'est grâce au cerveau de Sam [Levinson, créateur de la série, ndlr], avance-t-il. Mon job est d'interpréter ce qui se passe dans la tête de Cal et de le transmettre au public. L'an dernier, Cal était très retenu, très prudent et sur la défensive. Cette saison, il se lâche un peu. (...) On n'a jamais vu Cal sans toutes ces limites. On s'est dit 'allez, on se lance et on crée un Cal 2.0'."

Eric Dane espère que l'évolution de Cal Jacobs cette saison saura générer des discussions productives chez les fans de la série. "De cet épisode spécifiquement, j'espère qu'ils garderont en tête d'où vient Cal pour mieux le comprendre, reprend-il. À un certain âge, on ne peut plus rejeter toute la faute sur ses parents. À un certain âge, c'est à nous de régler nos problèmes intérieurs. Mais si les gens se disent 'OK, je comprends maintenant pourquoi Cal est comme il est', alors on aura atteint notre objectif." Celui d'explorer les ressorts pas simples d'un sujet important : le désir réprimé.

À lire aussi : "Euphoria est destinée à un public mature" : l'avertissement de Zendaya sur la saison 2

Crédit photo : HBO