etats-unisKarine Jean-Pierre, première porte-parole lesbienne de la Maison-Blanche

Par Tessa Lanney le 06/05/2022
Karine Jean-Pierre, nouvelle porte-parole de la Maison-Blanche

Le président des États-Unis Joe Biden a annoncé la nomination de Karine Jean-Pierre, née en Martinique, au poste de porte-parole de la Maison-Blanche, en remplacement de Jen Psaki. Une première pour une femme noire et lesbienne.

"Je suis fier d'annoncer que Karine Jean-Pierre sera la prochaine porte-parole de la Maison-Blanche." Cette seule annonce, faite par le président des États-Unis Joe Biden dans un communiqué, représente une première historique. C'est en effet la première fois que ce poste tant convoité reviendra à une femme noire ouvertement LGBTQI+, comme l'a souligné dans un tweet Jen Psaki, qui remplit actuellement cette fonction qu'elle quittera le 13 mai.

À lire aussi : Jessica Stern nommée envoyée spéciale des États-Unis pour les droits des personnes LGBTQI+

Âgée de 44 ans, la future porte-parole partage la vie d'une journaliste de CNN, avec laquelle elle a une fille. Jen Psaki, dont elle est aujourd'hui l'adjointe, ne tarit pas d'éloges sur une "excellente collègue, mais aussi une maman et un être humain incroyable" dont elle vante notamment le "grand sens de l'humour", promettant : "Elle donnera une voix à de nombreuses personnes et elle permettra à beaucoup d’avoir de grands rêves."

Karine Jean-Pierre, de la Martinique à la Maison-Blanche

Comme le laisse présager son nom français, Karine Jean-Pierre est née à Fort-de-France, en Martinique, avant de passer plusieurs années à Paris, détaille France 24. C'est à l'âge de cinq ans qu'elle s'installe aux États-Unis avec ses parents, tous deux Haïtiens ayant fui la dictature Duvalier. Elle grandit dans le Queens, à New York, où son père travaille en tant que chauffeur de taxi tandis que sa mère est aide-soignante.

"Je suis tout ce que Donald Trump déteste : femme, noire, gay et maman."

Karine Jean-Pierre

Karine Jean-Pierre racontera sa jeunesse en 2019 dans ses Mémoires, Moving Forward: A Story of Hope, Hard Work, and The Promise of America. Son extraction modeste ne l'empêchera pas d'intégrer la prestigieuse université de Columbia avant de se tourner vers le monde associatif et de se passionner pour la politique. Elle deviendra notamment une des figures de l'organisation progressiste et inclusive MoveOn avant de devenir analyste politique pour NBC et MSNBC.

Ensuite, Karine Jean-Pierre s'engagera dans les deux campagnes de Barack Obama, en 2008 puis en 2012. Elle travaillera enfin sur celle de Joe Biden en 2020 avant de rejoindre la Maison-Blanche. Pour ne rien gâcher, comme elle la résumait dans une vidéo pour MoveOn : "Je suis tout ce que Donald Trump déteste : femme, noire, gay et maman."

À lire aussi : Près de la moitié des jeunes LGBTQ+ ont pensé au suicide l'an dernier aux États-Unis

Crédit photo : SAUL LOEB/AFP