La campagne publique de prévention gay menacée de censure
Actualité

La campagne publique de prévention gay menacée de censure


Vandalisme, propagande, plaintes… A la vue d’une campagne de santé publique adressée aux hommes gays, des anti-mariage pour tous repartent en croisade.

« Pornographique », « adultère », « monstres »… Autant d’accusations qui fusent sur internet contre une campagne de santé publique destinée à lutter contre le VIH et les infections sexuellement transmissibles. Egalement visible sur le site tetu.com, celle-ci ne présente pourtant pas de nudité, ni de contenus obscènes, et n’a pas vocation à provoquer l’excitation sexuelle. D’aucuns diraient même qu’elle est prude. Elle vise à informer, prévenir et sensibiliser dans un contexte où les contaminations VIH augmentent, en particulier chez les jeunes. Déclinée en quatre version, on y voit deux hommes qui s’enlacent sous les slogans :

S’aimer, s’éclater, s’oublier / Avec un amant, avec un ami, avec un inconnu / Coup de foudre, coup d’essai, coup d’un soir / Pour la vie, pour un week-end, pour une fois.

Les situations varient. Les modes de protection aussi. Sexe entre hommes : trouvez vos modes de protection sur sexosafe.fr.

Rien de très folichon donc. Pourtant, la Manif pour tous et certaines associations chrétiennes s’époumonent depuis vendredi contre cette campagne de prévention, allant jusqu’à menacer le ministère de la Santé de poursuites. Ils y voient une menace pour la jeunesse et prétendent même lutter contre l’homophobie, à l’instar d’une pétition lancée par Jean-Frédéric Poisson pour le retrait des affiches.

Affiches vandalisées par un militant LMPT : le parquet est saisi

Ainsi, l’internaute Louis Ronssin, un chef d’entreprise et père de famille qui se revendique militant de la Manif pour tous, a dégradé un panneau et s’en est vanté sur Twitter, photo à l’appui.

Gilles Chavreul, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, également en charge de la lutte contre la haine anti-LGBT, a depuis saisi le parquet en adressant un signalement au procureur de la République pour dénoncer cet « appel à la haine » doublé d’une « dégradation de bien public ». À BFMTV il renchérit :

Il ne s’agit pas de promouvoir telle ou telle pratique, ce n’est pas la question. Il s’agit de prévenir, d’alerter, de sensibiliser. C’est doublement grave. Et le fait d’accomplir un acte de dégradation et de s’en vanter de la part de gens qui prétendent s’inspirer d’un ordre soit disant naturel, c’est assez étonnant.

Le délégué s’est aussi exprimé contre Christine Boutin qui a affiché son soutien à Louis Ronssin via Twitter, arguant que « quand on est un ancien ministre, on n’approuve pas des comportements délinquants. À plus forte raison quand il s’agit de santé publique, on se préoccupe d’abord de savoir où est l’intérêt général. Là, manifestement, l’idéologie a pris le pas sur l’intérêt général. Ce n’est pas acceptable. »

Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Laurence Rossignol et Harlem Désir contre les réactionnaires

Plusieurs personnalités politiques sont aussi venues contester ce mouvement qui souhaite gommer l’homosexualité des rues sous prétexte de protéger la jeunesse… A commencer par la ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Marisol Touraine, qui a dénoncé ces quelques individus « qui refusent de voir deux hommes ensemble » et a appelé à retwitter la campagne avant de scander le slogan « Love is Love » hérité de l’ouverture du mariage pour tous aux Etats-Unis :

Jean-Luc Romero a répondu à l’appel pour contester les « homophobes et bigots d’un autre temps » :

https://twitter.com/JeanLucRomero/status/799681071214428160

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, a donné de l’écho aux affiches en promouvant « la France sans l’homophobie » :

Harlem Désir, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, a appelé à soutenir la campagne de prévention « face à ceux qui veulent la censure » :

La ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes Laurence Rossignol, des anonymes et des journalistes ont également exprimé leur soutien en postant des messages de tolérance ou en répondant à un internaute qui qualifiait les auteurs de la campagne sexosafe de « monstres » :

Un autre Twittos a touché juste en dénonçant ceux qui s’insurgent contre cette campagne de prévention, sans pour autant dénoncer les affiches sexistes dont l’espace publicitaire est saturé :

Quatre ans après les débats entourant le mariage pour tous, et trois ans après la légalisation de la loi Taubira, les anti-mariage pour tous se sont trouvé un nouveau cheval de bataille pour exprimer leur mécontentement devant plus d’égalité ; preuve que la lutte contre l’homophobie ne connaît pas de répit.

 

Pour en savoir plus :





Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

  • Electre

    « Je dis quoi à mon enfant de 8 ans ? » déjà tu ferme ta gueule et t’attend d’avoir une question, si question il y a tu répond que l’amour est universel (merci les religions) et tu t’arrêtes là. S’il n’y a pas question, alors l’enfant a déjà compris que le monde est pas rose (garçon) + bleu (vierge marie histoire de rappeler aux marketeux cons la vérite), mais gris et non catégoriel.

    • Julien Tirot

      les ho;ophobes preferent se mobiliser contre une campagne de prévention du sida, mais ça les dérange pas de savoir que ce sont les ados gays qui se suicident le plus, ils font tout pour leur pourrir la vie, qu ils crèvent ces culs bénits

      • Electre

        non, juste qu’il ouvre leur esgourde, le gouvernement devrait envoyer déjà à tous ceux du mur d’union de chalôns sur saone (si je me goure pas de journal) une belle amende.

        Après je suis pour redorer le blason de la famille par des diplômes de parent à remettre avant d’autoriser d’avoir des enfants et dans ce diplôme l’éducation à la tolérance serait simplement éliminatoire (comme les dictée au bac dans le temps)

        • Julien Tirot

          electre, tu veux te faire excommunier ? tu n auras pas la joie de croiser marie qui est toujours vierge

          • Electre

            pour l’être il faudrait déjà que je crois en leur dieu partout, s’il en existe un il est partit depuis des milliards d’années, quant à marie, je me fiche de la croiser, même aphrodite ne m’intéresserait pas.

  • BigFun

    J’ai trouvé la campagne plutôt prude et prudente dans ses choix visuels de campagne (approche soft contrebalancée par une présence massive dans la ville) et me suis dit que c’était sans doute un bon choix pour toucher le(s)s public(s) concerné(s) sans déclencher d’étincelle de protestation. C’était visiblement être trop optimiste…
    A l’approche du 1er décembre une campagne qui cible les catégories de contamination en progression -et donc en danger sanitaire- ne paraît pas une folle entreprise.
    L’hystérisation réactionnaire du débat et l’usage du mode « réaction d’indignation outragée » à tout bout de champ rendent assez peu optimiste sur les années à venir. Il va sans doute falloir s’exercer à parler haut et fort et se préparer à pétitionner et manifester pour des droits qu’on pensait acquis comme la santé, l’union et la filiation, voire le simple droit d’exister.

  • disqus_tm6w7qw6dT

    Je trouve cette campagne de pub un peu discriminatoire. Elle incite à penser que les gays n’ont que des plans Q et sont incapables d’une stabilité dans leurs relations. C’est un peu dommage.
    « pub sexuelle publique et déplacée »… C’est très ironique d’écrire ça à une époque où on voit des femmes-objet à la télé, et beaucoup de nudité et ça ne choque personne.
    Peindre les mots sur ces pubs… C’est encore plus beau de voir deux hommes s’aimer, sans message, sans texte à transmettre, simplement les voir s’aimer.
    En tout cas je suis ravi de voir ce genre de pubs, ça me fait énormément plaisir que des couples homos soient visibles aux yeux de tous, quelque soient les réactions. Ca doit faire aussi beaucoup de bien aux jeunes gays dans le placard 🙂

    • le vicomte

      En tant que jeune gay encore dans le placard, oui, cette « pub » fait du bien, ça montre qu’on a pas besoin de se cacher et qu’on peut vivre librement tel qu’on est. Malheureusement, cette « pub » montre aussi l’homophobie française, toujours présente et qui ne risque pas de s’arranger si Fillon est président. Cette « pub » fait plaisir dans son essence, son intention, ce qu’elle est, mais cette « pub » est attristante, et fait peur pas les réactions qu’elle a créé. Au début, j’ai pensé comme vous sur le message mais je me suis vite rendu compte que le texte était anecdotique comparé à la force de l’image, d’ailleurs, c’est l’image et non pas les mots qui ont suscité de si vives réactions. La situation en France des jeunes homos est extrêmement triste et est un grand problème, juste pour rappel, 50% des jeunes en France qui se suicident sont des LGBT, la pression sociale, familiale, scolaire (les élèves ou/et les profs), peut être insupportable et est insupportée.

      • Sohcar

        Il faut comprendre que des gens n’aiment pas voir 2 hommes ensemble. On est pas tous obligé de réagir pareil. J’ai des amis homos mais je sais que je ne pourrais pas les voir trop proche. je prefere changer de piece. C est tout a fait mon droit et ils l ont toujours bien vécu. Je leur ai deja expliqué et ils le savent. C’ est mon probleme c est donc moi qui m adapte et ils ont rien contre ca, ils comprennent tres bien. Le probleme c est que quand c est dans la rue, on oblige les gens a regarder sans pouvoir eviter de recevoir la pub.
        Je propose qu on vire toutes les pubs de paris, comme ca pas de discrimination, tout le monde vit tranquille.
        Tu verras que ca se passerait beaucoup mieux. C’est juste le gouvernement qui cherche a créer des divisions pour que le peuple soit occuper a ne pas regarder ce qu ils font en coulisse.

        • le vicomte

          Et alors, c’est pas parce que ça choque certaines personnes qu’il faut les enlever, vous pouvez ne as regarder les affiches. C’est ton droit de ne pas regarder ces affiches mais c’est aussi le droit pour le ministère de la santé de faire une campagne de prévention contre le vis en ciblant une population à risque. Si c’est ton problème, adapte toi en ne regarde pas ces affiches. Si, virer toutes les pubs de Paris c’est de la discrimination, imagine que ce soit la même chose pour deux personnes de couleur, ne trouverais pas tu discriminatoire de demander le retrait d’affiches du ministère de la santé représentant un homme et une femme de couleur s’embrassant. Non, tout le monde ne vit pas tranquille, ça s’appelle de la stigmatisation (600 000 tentatives de suicides de jeunes LGBT+ pas an selon libération).
          C’est encore la faute du gouvernement et de la pensée unique c’est ça, c’est vous qui vous focalisez là-dessus, la plupart des gens n’en ont rien à faire. Les arguments contre cette campagne sont terriblement tristes, comme quoi cela réduit les LGBT à leur libido, laissez nous décider de ce qui nous dérange ou pas. C’est une campagne de prévention contre le VIH, c’est tous, tu vis en France et pas conséquent, il faut accepter ses lois, toutes ses lois, que le peuple, par le processus démocratique peut changer. Et, en France, malheureusement pour monsieur Fillon, l’homosexualité est légale. Ca ne veut pas dire que tu dois accepter de voir deux hommes s’embrasser, ça veut dire que tu dois le tolérer.

    • Jeff Costello

      Si vous jetez un œil aux slogans, vous remarquerez qu’il y a une place pour les relations stables dans cette campagne : « s’aimer », « coup de foudre », « avec un amant », « pour la vie ». Mais tous les homos n’ont pas la chance d’être en couple et la campagne pense aussi à eux. Rien de choquant, de mon point de vue…

  • Ils feraient mieux de s’occuper des pédophiles dans les églises surtout les curés…

  • Dylan Bézoteaux

    Franchement c’est le monde à l’envers. Ce sont les homophobes qui sont choqués par ces affiches alors que ce sont les gays eux même qui devrais l’être en tout cas je suis gay et je le suis quand je vois ces affiches à chaque arrêt de tram à Nantes. Non seulement elle stigmatise encore une fois les gays comme étant des personnes instables amoureusement mais en plus elles font passer le message qu’il n’y a que les homo qui peuvent attraper les sida et autres maladies sexuellement transmissibles. Pourquoi les hétéros n’ont-ils pas le droit eux aussi à leurs affiches comme celles-ci un peu partout ? Le fait de voir deux hommes s’embrasser est une bonne chose mais cette image devrait être utilisé pour une autre publicité ou une autre campagne.

  • Julien Tirot

    j ai lu avec intérêt la lettre ouverte adressée par le docteur dreyfus a fillon
    je le soutiens sauf sur un point
    quand il parle de l interdiction du burkini que veut imposer fillon, porter un vêtement intégriste dans un pays laic c est une provocation, elles peuvent se passer d en porter par contre on ne changera jamais l orientation sexuelle d un homo, ce n est pas en l interdisant que l on changera quelque chose qui est naturel aussi, ce n est pas non plus en interdisant a un drogue de se droguer dans les salles de shoot qu on supprimera ses ravages, bien au contraire, seule la prévention et l assistance médicale peut aider les drogues.
    il est a craindre dans ce pays le retour en force des cathos, qui sont de véritables pourritures

  • Julien Tirot

    moi j aurais fait une campagne suivante
    tout le monde n est pas Marie, donc protégez vous

  • Julien Tirot

    moi j aurais fait une campagne suivante
    tout le monde n est pas Marie, donc protégez vous

ads