Calvin KleinValentin au parfum

Par Luc Biecq le 08/02/2016
Parfum

Dans quelques jours, c'est la fête des amoureux ! L'hiver 2016 apporte une ribambelle de nouveautés parfumées. Voici notre sélection des effluves sexys qui emporteront l'adhésion des nez les plus délicats.

  • Alberto for ever

P2

C'est l'un des parfumeurs les plus inspirés et les plus prolifiques. Alberto Morillas a créé Acqua Di Gio pour Armani. Auteur de nombre de best-sellers, le maître parfumeur multi-primé développe aussi sa ligne personnelle, Mizensir, qui compte à ce jour 14 parfums. Cet hiver, il livre deux ré-interprétations. Celle du Oud d'abord. Souvent jugé lourd, trop oriental, dense et brut, parce qu'associé, dans des gestes rapides, au safran. « Le oud a gagné en fraîcheur, chacun le fait à sa façon, c'est comme la paella. J'ai voulu une belle qualité de matière, je voulais amener sur la peau une puissance non violente. » Il propose donc un Ideal Oud, fleuri et boisé, portable au masculin, solaire et un Perfect Oud, boisé-cuiré, totalement incandescent, avec notamment une pointe de cèdre d'Alaska. Plus radical, et en rupture avec les petits machins vite fabriqués qui nous hérissent les nasaux. Autre chef d'oeuvre, son Bois de Mysore, un travail autour du bois de santal du Sri-Lanka. Minéral et terreux, adouci d'une pointe de mandarine en note de tête (ce que l'on sent en premier), de jasmin et de violette au coeur, il est enveloppant, charnel en diable, un vrai cadeau de peau. En vente chez Colette et sur www.mizensir.com.

  • Jamais sans ma Cologne

cologne1

Rodrigo Flores-Roux, qui a travaillé pour les parfums Tom Ford, a façonné une Cologne chicissime pour la maison de parfum Le Galion, lancée dans les années 30 par le prince Murat. Le parfumeur Paul Vacher lui avait donné ses lettres de noblesse et c'est en imaginant une conversation avec lui que Rodrigo a pensé sa Cologne aux effluves de lierre, d'oranger, et de martini, pour un amoureux dandy. C'est indéniablement élégant, bien dessiné, bien pensé, et bien senti. En vente sur www.legalionparfums.com

  • Un souffle d'Italie

P3

Il nous avait échappé fin 2015, mais le Prada Luna Rossa Sport, façonné par Daniela Andrier, vogue bien plus loin que l'univers visuel de sa campagne de pub, celui de la voile. Derrière le flacon, un contraste de textures profilés, ceinturés de rouge, c'est un souffle éminemment masculin, une revisitation nerveuse et sexy d'un trio tabac-vanille-fève tonka, éclairée par le duo gingembre-genièvre. Une envolée, pour l'amoureux solide d'une histoire intense.

  • Un petit sniff de wasabi

P4Calvin Klein cherche à renouveler le succès phénoménal de CK One, qui était mixte. Ce coup de génie date de 1994, et Alberto Morillas était aux commandes. La nouvelle création destinée à la génération Y ne manque pas d'atouts : le wasabi flirte avec des notes boisées et douces, twisté d'une pointe de mandarine et de feuilles de violette en tête, très 2016. C'est djeun sans être kid, souriant et séduisant, comme si le nez Pascal Gaurin était parvenu à mettre en flacon l'odeur du cool d'une génération green.