facebook

Expos : Daido Moriyama, "Les années 1980, l'insoutenable légèreté", Combo CK

Notre sélection des expos à voir ce weekend : Daido Moriyama à la FondationCartier, "Les années 1980" au Centre Pompidou, Combo CK à l'IMA.

Daido Moriyama "Daido Tokyo" à la FondationCartier pour l'art contemporain 

daido-moriyama-tokyo-fondation-cartier-1
Daido Moriyama, Tokyo Color, 2008-2015, Credit : Courtesy of the artist / Daido Moriyama Photo Foundation

Grand maitre de la photographie japonaise, Daido Moriyama est né en 1938 à Ikeda près d'Ōsaka. Ses photographies témoignent de l'évolution des moeurs, au Japon, de la moitié du 20ème siècle à nos jours. Fasciné par la rue et son théâtre à ciel ouvert, par l'érotisme et par le mouvement des citadins il utilise son appareil photo comme un prolongement du corps.
Au début des années 60, Moriyama se fait connaître pour ses images, en noir et blanc, des rues de Tokyo. Aujourd'hui, il utilise davantage les couleurs pour mettre en lumière un Tokyo qu'il définit comme invisible. Marcheur et surtout citadin, il photographie la rue de façon compulsive et obsessionnelle. Comme le souligne Alexis Fabry, commissaire de l'exposition :

Il y a chez Moriyama une attention très récurrente aux matériaux, au monde animal, aux conduits, aux enseignes.

La FondationCartier pour l'art contemporain consacre une nouvelle fois une exposition à l'artiste japonais. Moriyama, a souhaité que ses récentes photos en couleurs soient représentées de façon non conventionnelle. La fondation a donc fait le choix d'exposer le travail du photographe du côté des affiches, des enseignes, le tout sur des colonnes en béton pour le côté urbain.
Pour en savoir plus :
Paris. FondationCartier pour l'art contemporain. Jusqu’au 5 juin 2016.
Plein tarif : 12.10 €
Tarif réduit : 8.60 €

"Les années 1980, l'insoutenable légèreté" à la Galerie de photographies du Centre Pompidou

martin-parr-centre-pompidou
GALERIE DE PHOTOGRAPHIES CENTRE POMPIDOU, Commissaire : Karolina Ziebinska-Lewandowska

Les années 80 est une des décennies dans laquelle beaucoup aiment se replonger afin d'oublier, pour un court instant, le présent qui semble moins joyeux qu'à l'époque.
La Galerie de photographies du Centre Pompidou revient sur ces années désinvoltes, avec des œuvres des collections du Centre. De Pierre et Gilles à Martin Parr, de Karen Knorr à Jean-Paul Goude en passant par Florence Paradeis, c'est un mélange de photographies très connues avec d'autres qu'il faut découvrir, l'exposition nous fait entrer dans l'esthétique parfois même dans l'inesthétique, les paillettes et le mauvais goût des années 80.
Ce week-end est celui où il faut être au Centre Pompidou. En plus de l'exposition en entrée libre à la Galerie de photographies, l'ensemble du centre est ouvert gratuitement au public ce dimanche 6 mars. Courez-y !
Pour en savoir plus :
Paris. Galerie de photographies du Centre Pompidou. Jusqu’au 23 mai 2016.
Entrée libre

"CoeXisT" par Combo Culture Kidnapper à l'Institut du Monde Arabe 

combo-ck-institut-monde-arabe
"CoeXisT" crédit : Combo Culture Kidnapper

Pour faire suite aux grandes marches républicaines de janvier 2015, l’Institut du monde Arabe accueille Combo Culture Kidnapper, Street artist engagé. Le principal objectif de l'artiste est de prôner la paix et la tolérance entre les religions, un engagement pacifique contre l'extrémisme religieux.
En janvier 2015, après les attentats, Combo avait donné rendez-vous aux Parisiens devant l'IMA afin de diffuser des centaines d'affiches portant le mot "CoeXisT". L'exposition fait suite à ce dialogue, elle interroge le spectateur sur des idées reçues qui mettent en péril le "vivre ensemble" et qui alimentent négativement le débat sur la laïcité.
Attention, l'exposition se termine ce dimanche.
Pour en savoir plus :
Paris. Institut du Monde Arabe. Jusqu’au 6 mars 2016.
Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 3 €


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail