facebook

Frédéric Pecharman d'Homodonneur : "La mesure de Marisol Touraine est hypocrite"

homodonneur

Un arrêté ministériel confirme l'obligation pour les homos de ne pas avoir de relation sexuelle pendant un an pour pouvoir donner son sang. Réaction du coordinateur du collectif Homodonneur.

 
Le collectif toulousain Homodonneur qualifie l’arrêté ministériel d'"insultant" et compte mener de nouvelles actions.
 
Pouvez-vous retracer les événements qui ont conduit la ministre de la Santé, Marisol Touraine, à cet arrêté ministériel du 5 avril 2016 ?

Fin 2012, François Hollande dit qu’il va mettre fin à la discrimination qui touche les hommes homosexuels au sujet du don du sang. Marisol Touraine le réaffirme lors de la journée mondiale des donneurs de sang en 2012. Six mois plus tard, le 14 décembre 2012, elle annonce qu’il y a quand même des risques et que la question va être étudiée. Elle saisit le Comité consultatif national d’éthique qui rend son rapport en mars 2015 en estimant que le don du sang n’est pas un droit… Marisol Touraine a alors convié les associations le 26 mai 2015 pour faire avancer le sujet. Or elle a rapidement mis sur la table cette idée d’abstinence sexuelle pendant un an, avant de rendre son arbitrage en novembre dernier.

 
Les réseaux sociaux et certains médias s’étaient alors moqués de cette idée…

Bien sûr ! On n’est pas des curés, pour beaucoup d’entre nous il a déjà été difficile d’accepter sa différence, et maintenant il faudrait ne plus vivre sa vie pour pouvoir aider les autres. Cette idée leur a été inspirée par les lois en vigueur aux Etats Unis et en Angleterre. Ils n’ont pas voulu étudier les cas de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie qui acceptent le don du sang depuis bien longtemps - en Italie, depuis le 29 janvier 2001 - et où il n’y a jamais eu aucun problème. Ils n’ont voulu regarder que le modèle anglo-saxon en ignorant complètement les pays du Sud.

 
Quelles solutions avez-vous proposé au ministère de la Santé ?

Marisol Touraine nous a reçus le 4 novembre. La veille, elle avait donné son interview au Monde dans laquelle nous avons découvert qu’elle n’avait pas changé d’avis. Nous lui avons répondu que c’était une insulte à la réalité. Nous lui avions proposé une alternative : la congélation du plasma. Il suffisait de faire une étude en testant les poches de donneurs homos deux mois après le don. Si alors on constate qu’il y a beaucoup de séroconversions pendant la fenêtre muette, on admettra qu’effectivement le don du sang des homos est dangereux. A contrario, on a l’exemple de l’Italie… où il n’y a eu aucun problème. Il n’y a donc plus aucune objection pour exclure les homos du don du sang. En France, en février 2002, une femme hétéro dont le mari l’a contaminée sans qu’elle le sache, a donné des poches contaminées. Bien sûr, on n'entend jamais ces histoires dans les médias…

 
En attendant, l’arrêté ministériel entrera en vigueur début juillet et les homos ne seront alors officiellement plus exclus du don du sang.

Oui, mais l’activité sexuelle fait partie de la vie humaine. On traverse des périodes d’abstinence ou bien par choix, ou parce qu’on ne trouve pas de partenaire, ou parce qu’on est malade. Il faut savoir qu’un donneur de sang donne en moyenne deux fois par an. Or s’il faut attendre un an, ça veut dire qu’on ne peut plus avoir d’activité sexuelle du tout. On estime qu’il y a environ 26.000 donneurs homos et bis potentiels. Si on ne prend parmi eux que ceux qui n’ont pas eu de relation sexuelle dans l’année, on tombe à 2000.

 
Certains ne vont-ils pas mentir pour pouvoir donner leur sang ?

Oui, et notre peur, c’est que le ministère nous dise en cas de contamination : « Un homosexuel a menti, donc on repasse à l’interdiction totale ». Et s’il n’y a pas contamination, on va nous dire que la situation convient. Je me permets de leur faire ce procès d’intention. Nous pensons que la mesure d’abstention est bien plus dangereuse que l’autorisation totale.

 
Allez-vous mener d’autres actions prochainement ?

Le 5 juillet prochain, si vous voulez donner votre sang, il faudra n’avoir eu aucune relation sexuelle depuis le 5 juillet 2015. Moi ça fait 7 ans que je suis en couple avec mon mec, ils me rétorquent qu’il a pu être infidèle sans que je le sache… Ceux qui sont totalement opposés au don du sang pour les homos, comme l’Association Française des Hémophiles, ont au moins le mérite d’être cohérents. Alors que Marisol Touraine est hypocrite. Et je ne parle pas des associations homos qui estiment que ce sujet n’est pas une priorité, comme l’Inter-LGBT ou la Fédération LGBT par exemple. Pour la suite des événements, on va tout faire pour ridiculiser cet arrêté ministériel. On prépare une action samedi prochain à Toulouse.

homodonneur1
Pour plus d'informations sur Homodonneur, consultez le site web de l'association.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail