Fun Home : homosexualité féminine à Broadway

Fun Home

La comédie musicale Fun Home, adaptée de la bande-dessinée éponyme, met en scène une romancière de 43 ans qui remonte le temps afin de raconter l'histoire de son père : un homme volatile, intelligent et homosexuel.

Ce n’est pas la première fois qu’une bande-dessinée est adaptée en comédie musicale à Broadway. On se souvient de Snoopy dans les années 1970 ou encore d’Annie, la petite orpheline adoptée par un riche industriel. La dernière en date, Fun Home, a obtenu l’année dernière les prestigieux Tony Awards de la meilleure comédie musicale et de la meilleure partition. Fun Home restera aussi dans l’histoire comme étant la première comédie musicale mettant en scène une héroïne ouvertement lesbienne.
Fun Home
Tout commence en 2006, lorsque l’Amérique s’étonne de l’auto-biographie d’une dessinatrice de 43 ans : Alison Bechdel. Dans cette bande-dessinée, Alison raconte l’histoire de son enfance en Pennsylvanie et comment elle découvre en quelques semaines d’intervalle ses préférences sexuelles et celles de son père. Quelques années plus tard, Lisa Kron (livret et paroles) et Jeanine Tesori (musique) adaptent le roman graphique en une tragi-comédie musicale drôle et touchante, qui sera transférée à Broadway en avril 2015.
Le titre Fun Home vient de “funérarium”, car c’est dans un funérarium qu’Alison Bechdel a grandi. Son père était professeur de littérature anglaise, amateur de vieilles maisons à retaper et avait hérité de cette entreprise de pompes funèbres où vivait toute la famille. Sur scène, Alison Bechdel est incarnée par 3 comédiennes : Alison à 43 ans, Alison adolescente et Alison enfant.
Fun Home
La scène d’ouverture “Welcome to our House on Maple Avenue” exhibe une famille américaine heureuse. On y voit apparaître un jardinier bodybuildé embauché par le père de famille. Alison apprendra par la suite qu’il s’agissait de l’un de ses amants… tout comme le babysitter qui s’occupe d’elle quand ses parents sont de sortie.
Au fil de la pièce, les souvenirs d’enfance remontent à la surface. Enfant, Alison joue avec son père. Adolescente, on la voit à l’université où elle fait face à ses premiers émois amoureux et sexuels.
Alison fait son coming-out familial par l’intermédiaire d’une lettre, qui a provoqué des réactions auxquelles elle ne s’attendait pas. Sa mère a commencé à ne plus lui parler, son père à lui écrire des courriers étranges où il lui explique qu’il n’y a rien de mal à expérimenter... Finalement, la mère se décide à expliquer à sa fille pourquoi sa lettre a tant perturbé son père : il est lui aussi homosexuel. Il se suicidera quatre mois plus tard.
Fun Home
Outre un éloge à la tolérance et un combat contre les non-dits, Fun Home est une comédie musicale pleinement engagée dans le combat féministe. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si Jeanine Tesori et Lisa Kron constituent le premier duo artistique 100% féminin à remporter le Tony Award de la meilleure partition.
Fun Home est actuellement à l'affiche de Broadway au Circle in the Square Theatre. Il se murmure que la comédie musicale pourrait prochainement être montée à Londres.
Cet article vous est proposé par Tony Comédie, blog de référence sur l’actualité de la comédie musicale : critiques, dossiers, interviews, rumeurs, jeux-concours...
 
Crédits photo : Joan Marcus


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail