Les enfants nés de PMA et de GPA "ne devraient pas exister" pour le président des Jeunes avec Wauquiez

Aurane Reihanian Jeunes LR

Le président des Jeunes avec Wauquiez, Aurane Reihanian, a maintenu des propos insultants contre les enfants nés de procréation médicalement assistée et de gestation pour autrui.

Mis à jour le 19 décembre à 18h05.
L’un porte une parka rouge et des bottes en caoutchouc pour soigner son image terroir, l’autre une marinière bleue et blanche qu’il est parvenu à rendre virale derrière les hashtags #TeamMarinière, #GénérationMarinière ou #LaDroiteDeRetour. L’un cultive les cheveux blancs, l’autre affiche une toison généreuse qui contrebalance des idées qui le sont moins. Aurane Reihanian, 24 ans et étudiant en droit à l’Université Panthéon-Assas, est la carte jeune du nouveau président du parti Les Républicains, dont il est le conseiller technique. Mais aussi un « rouleau compresseur », comme le dépeint Médiapart, quand il s’agit de briguer la présidence des « Jeunes Reps ».

« En toute logique, ces enfants ne devraient même pas exister »

Hérault d’une droite décomplexée, responsable des Jeunes avec Wauquiez (JAW) et fondateur du think thank Lab LR qui entend peser sur les idées du parti, le jeune homme tient des discours d’extrême-droite sans ciller, prétend parler au nom d’une « génération attentats » pour fustiger les mosquées, la viande halal et une deuxième « génération de musulmans » qui « brûlent des voitures » (sic.) Un discours de haine qu’il ne dirige pas seulement contre l’islam. Confondant, comme la Manif pour tous a bien appris à le faire, procréation médicalement assistée (PMA) et gestation pour autrui (GPA), le jeune loup s’est fait remarquer, mardi 12 décembre, dans une interview pour Libération avec la journaliste Maïté Darnault. Le Lab d’Europe 1 a retranscrit l’échange en entier :

Libération : Partagez-vous la conception de la famille qu’a Sens commun ? Que pensez-vous de la PMA pour les gays ? Plusieurs générations d’enfants en sont déjà nés, il devient urgent d’avoir un cadre législatif.
Aurane Reihanian : En toute logique, ces enfants là ne devraient même pas exister. Je suis contre la PMA et contre la GPA, je suis contre les deux, car l’un va entraîner l’autre. Quand on officialise politiquement, on va dans un sens, on véhicule une certaine image de la société.
Libération : Vous vous rendez compte de ce que vous venez de dire sur ces enfants ? C’est hyper violent de dire ça, c’est presque de l’eugénisme…
Aurane Reihanian : Ben, en toute logique, c’est vrai… J’assume qu’il y ait des parti-pris idéologiques dans mon discours.

Aurane Reihanian – qui déjà en 2014 demandait sans raison le retrait des affiches mettant à l’honneur la drag-queen Conchita Wurst – a appris du maître. En septembre dernier, Laurent Wauquiez mélangeait à dessein PMA et GPA lorsqu’il dénonçait dans la première un risque de « marchandisation de la femme ». Dans une interview donnée à Valeurs actuelles à la rentrée, le président des Républicains insistait sur sa volonté de revenir sur la loi Taubira en supprimant l’adoption plénière pour les couples de même sexe, au profit d’une adoption simple donc révocable et où l’adopté conserve tous ses liens avec la famille d’origine. Depuis les débats sur le mariage pour tous, Laurent Wauquiez n’a pas cessé de s’illustrer contre les droits des LGBT dans leur ensemble. Lire notre article à ce sujet :

Election LR : Laurent Wauquiez, ennemi des droits LGBT. La preuve par 6

Autopsie d’une carrière politique

Jeudi 14 décembre, l’association Mousse qui lutte en justice contre l’homophobie a dénoncé des propos qui « ne sont pas tolérables venant d’une personne exerçant des fonctions publiques » et a déclaré qu’elle portait plainte à l’encontre d’Aurane Reihanian. L’association SOS homophobie a ajouté sa voix à la condamnation, portant plainte elle aussi, le lundi 18 décembre, pour incitation à la haine et à la violence homophobe.
Le même jour, sur Twitter, Aurane Reihanian s’est fendu d’un mot d’excuse, indiquant qu’il regrettait que ses propos aient « pu choquer voire blesser certains lecteurs » et reconnaissant le « droit à la vie et à une digne reconnaissance » :


Libération ajoute que face à la polémique, le jeune homme avait tenté de négocier sa version, par texto, pour que soit indiqué qu’il ne visait que les enfants né d’une PMA au sein d’un couple de femmes – il avait auparavant prétendu au Lab d’Europe 1 qu’il évoquait à l’inverse les enfants nés de GPA…
D’après le Journal du dimanche, Laurent Wauquiez aurait depuis décidé d’écarter son poulain. Aurane Reihanian pourrait également perdre sa place de favori pour la présidence des Jeunes Républicains : près de 115 cadres du mouvement demandent au nouveau président LR « l’organisation d’une élection pour le prochain Bureau National des Jeunes Républicains, comme cela est d’ailleurs inscrit dans nos statuts », dans une lettre ouverte transmise à Public Sénat.
 
Couverture : Aurane Reihanian face à Laurent Wauquiez – crédit photo @auraneReihanian/Twitter

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail