facebook

Elle devient une icône saphique après un "facesitting" qui a mal tourné

Tiffany Van Buskirk, jeune américaine bisexuelle, a expliqué dans un tweet, photo à l'appui, avoir subi un « facesitting » un peu trop violent de la part de sa copine. Rassurez-vous, elle n'a qu'une petite foulure au cou. Mais son tweet l'a propulsée au rang de queen des cunnilingus de l'extrême.  

Après la fellation de l'extrême... Place au cunnilingus de l'extrême ! Alors qu'on a encore en tête l'histoire - qui nous a beaucoup fait rire - de Fredy Alanis, devenu iconique pour avoir raconté son séjour aux urgences après avoir pratiqué une fellation sur un pénis de 25cm, c'est désormais au tour de Tiffany Van Buskirk de créer le buzz sur les réseaux sociaux. Cette bisexuelle de 21 ans, a expliqué avoir pratiqué un « facesitting » avec sa copine qui a mal tourné. Cette dernière s'est assise de façon trop violente sur le visage de Tiffany, générant, au passage, une foulure au cou de sa petite amie dévouée.
Une mésaventure qu'elle a tout de suite voulu partager sur Twitter, en exagérant, juste un poil, la gravité des faits : « Ma petite-amie s'est assise trop brutalement sur mon visage et m'a cassé le cou, envoyez vos prières pour que ma guérison soit rapide s'il vous plaît ». Le tweet est accompagné d'une photo, sur laquelle on voit « Tiff » tout sourire, arborant une minerve de compétition :


Le message est rapidement devenu viral et certains internautes n'ont pas tardé à comparer cette jeune femme à Fredy Alanis, les érigeant tous les deux au rang de King et de Queen du « Twitter gay » :

« Tout ça a commencé par une blague » 

Interviewée par BuzzFeed Australie, la nouvelle icône saphique des réseaux sociaux, explique avoir voulu faire une blague à sa petite-amie : « J'ai demandé à un ami si je pouvais prendre sa minerve pour une photo. J'ai fait une blague à ma petite-amie dans le but de la faire rire, car elle culpabilisait de m'avoir fait mal au cou ». 
Posté le vendredi 27 juillet, le tweet a engrangé plus de 10 000 likes et 2 000 retweets. Des chiffres ahurissants pour cette jeune femme, qui s'attendait à une vingtaine de likes, tout au plus. « C'est de la folie, on voulait juste faire durer la blague le plus longtemps possible », confie-t-elle.
Pour rassurer ces twittos enflammés, l'égérie bie a partagé plusieurs photos sans minerve, accompagnée de sa bien-aimée, qui fait mine de lui serrer le cou.


Interrogée par un membre de Twitter qui souhaitait savoir si ça valait le coup, Tiffany a répondu « 110% ». On espère que d'ici à la prochaine fois, « Tiff »  aura guéri de sa foulure !
 
Crédit photo : compte Twitter de Tiffany van Buskirk.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail