Enquête ouverte après une nouvelle agression lesbophobe à Paris

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après une nouvelle agression LGBTphobe qui s’est déroulée mercredi 31 octobre dans le IXe arrondissement de Paris.

On ne compte plus le nombre d’agressions LGBTphobes à Paris depuis quelques mois. Une femme a été frappée en pleine rue mercredi 31 octobre, le soir d’Halloween, dans le IXe arrondissement de la capitale alors qu’elle embrassait sa compagne, dénonce Urgence Homophobie.

L’association a posté l’information sur Twitter avec une photo du visage tuméfié de la jeune femme qui, elle, a écopé de 21 jours d’interruption temporaire de travail (ITT).

A LIRE AUSSI : En 2018, l’homophobie court encore les rues, y compris à Paris, y compris à TÊTU

Une réunion avec plusieurs ministres

Une enquête a été ouverte pour « violences commises en raison de l’orientation sexuelle dans un lieu destiné à l’accès au transport collectif de voyageurs ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours », a confirmé une source judiciaire à TÊTU.

« Les agressions LGBTphobes touchent les lesbiennes, les gays, les bis et les trans sur l’ensemble du territoire national », a dénoncé le président de SOS Homophobie Joël Deumier sur Twitter. Cette nouvelle agression lesbophobe le montre. Tout notre soutien aux victimes. Des mesures plus ambitieuses devront être prises pour prévenir ces violences. »

Cette nouvelle agression lesbophobe intervient au lendemain d’une réunion qui s’est tenue mardi 30 octobre avec les ministres Nicole Belloubet, Christophe Castaner et Marlène Schiappa au local de SOS Homophobie. Des mesures devraient être annoncées d’ici à la fin de l’année.

A LIRE AUSSI : LGBTphobies : des mesures annoncées par Castaner et Belloubet, mais « il ne faut pas en rester là »

Crédit photo : Twitter

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail