Abo

écoleSuicide de Lucas : l'enquête promise par l'Éducation nationale a-t-elle été enterrée ?

Par Nicolas Scheffer le 30/01/2024
Gabriel Attal, Premier ministre

À la suite du suicide, en janvier 2023 dans les Vosges, de Lucas, collégien de 13 ans qui avait subi un harcèlement scolaire en raison de son homosexualité, le ministère de l'Éducation nationale avait annoncé une enquête administrative. Un an plus tard, alors qu'il est impossible d'en trouver trace, l'entourage de l'ancien ministre Pap Ndiaye renvoie vers son successeur, Gabriel Attal…

Il y a comme un blanc, au ministère de l'Éducation nationale, lorsqu'on demande des nouvelles de l'enquête administrative promise à la suite du suicide de Lucas il y a un an. Après avoir subi un harcèlement scolaire en raison de son homosexualité, l'adolescent de 13 ans s'était pendu le 7 janvier 2023 chez lui à Golbey, dans les Vosges. Ministre de l'Éducation nationale au moment des faits, Pap Ndiaye avait annoncé l'ouverture d'une enquête administrative sur la responsabilité éventuelle du collège. Depuis, la justice a reconnu le harcèlement subi par Lucas mais a relaxé en appel les quatre adolescents mis en cause, jugeant que la causalité avec le suicide n'était pas établie – la famille a annoncé son pourvoi en cassation. Et l'école, alors, qu'a-t-elle conclu de cette affaire ?...