Etats-UnisMidterms aux Etats-Unis : victoire historique de deux membres de la communauté LGBT+ au Congrès

Par Marion Chatelin le 07/11/2018
midterms

Les Américains qui s'exprimaient dans les urnes pour la première fois depuis la victoire surprise de Donald Trump en 2016, ont élu, ce mardi 6 novembre, un Congrès divisé. Les démocrates s'emparent de la Chambre des représentants tandis que les républicains renforcent leur contrôle du Sénat. Parmi les nouveaux élus, deux membres de la communauté LGBT+. Une première dans l'histoire américaine.

Le Congrès américain change de visage. Selon nos confrères du New York Times, parmi les 964 candidats aux postes de gouverneur, 58% n'étaient pas des hommes blancs hétérosexuels. Au total, 26 candidats étaient issus de la communauté LGBT+. Deux sont sortis vainqueurs et siègeront désormais au congrès américain. Une première dans l'histoire des États-Unis.

À lire aussi : Midterms aux Etats-Unis : il n’y a jamais eu autant de candidats LGBT

Jared Polis : premier gouverneur ouvertement gay

Une belle nouvelle. L'État du Colorado a élu un gouverneur ouvertement gay lors des élections de mi-mandat, le démocrate Jared Polis. À 43 ans, cet élu à la Chambre des représentants depuis 2008 a battu le Républicain Walker Stapleton, qui ne pouvait plus se représenter, ayant effectué ses deux mandats consécutifs. Le nouveau gouverneur a exprimé sa joie sur son compte Twitter : « Ici nous rêvons, nous osons et nous faisons. Nous embrassons de grandes idées et nous travaillons d'arrache-pied pour les concrétiser. »

En 2015, la démocrate Kate Brown était devenue la première gouverneure issue de la communauté LGBT+, puisqu'elle est ouvertement bisexuelle. Elle avait été élue dans l'Oregon, et elle a été réélue ce mardi. Un autre gouverneur, Jim McGreevey, du New Jersey, avait été élu en 2002, avant de dévoiler son homosexualité, ce qui l'avait poussé à démissionner en 2004. Jared Polis devient ainsi le premier gouverneur gay à avoir été élu, après avoir révélé son homosexualité.

À noter que cet entrepreneur audacieux ayant fait fortune dans les nouvelles technologies, est également papa de deux enfants avec son partenaire Marlon Reis. Il était devenu le premier parent ouvertement homosexuel à siéger à la Chambre des représentants lors de la naissance de son premier enfant, en 2011.

Sharice Davids : première lesbienne et amérindienne élue

Dans l'État plutôt conservateur du Kansas, la nouvelle élue, Sharice Davis, 38 ans, frappe fort. Non seulement elle bat l'élu sortant, Kevin Yoder, un républicain siégeant depuis 2011 à la Chambre des représentants, qui occupait un siège crucial. Mais surtout, elle devient la première femme ouvertement lesbienne et la première amérindienne à siéger.

Cet élue démocrate, ancienne combattante d'arts martiaux et avocate, a centré sa campagne sur l'accès à l'éducation et le soutien à la réforme de santé de l'ancien président, Barack Obama. Un discours qui a su séduire les classes moyennes. Pour le président de l'organisation de défense des droits LGBT+ Human Rights Campaign, Chad Griffin :

« Sharice Davis est entrée dans l'histoire en devenant la nouvelle femme du Congrès, qui montre à l'administration Trump que les personnes LGBT+ de couleur sont présentes, visibles et que notre combat pour l'égalité continue d'aller de l'avant. »

Grosse déception pour Christine Hallquist et Lupe Valdez

Elle ne sera pas la première gouverneure transgenre des Etats-Unis : la démocrate Christine Hallquist a été battue dans l'État du Vermont par le républicain Phil Scott. À 62 ans, cet ingénieure et militante environnementale espérait entrer dans l'histoire.

Son élection aurait été une bouffée d'espoir pour de nombreux membres de la communauté LGBT, à un moment où les personnes transgenres se sentent particulièrement menacées par l'administration Trump. « Cela a été un sacré voyage. (...) J'ai eu le privilège de rencontrer des amis et supporters à travers tout l'État du Vermont », a-t-elle notamment tweeté.

A LIRE AUSSI : « Aucune définition ne peut m’empêcher d’être trans » : le message d’un Américain à Trump et sa politique LGBTphobe

Déception aussi pour Lupe Valdez, l'ancienne shérif du comté de Dallas ouvertement lesbienne, qui était candidate au poste très convoité de gouverneure de l'État du Texas. Elle a été battue par le républicain et candidat sortant, Greg Abbott.

Crédit photo : Compte Twitter et Instagram.