Californie"Je suis le Tupac gay" : Jussie Smollett revient pour la première fois sur son agression

Par Youen Tanguy le 04/02/2019
jussie smollett

Quelques jours après l'agression homophobe dont il a été victime, l'acteur et chanteur américain Jussie Smollett, star de la série "Empire", est remonté sur scène samedi 2 février. "Je ne pouvais pas laisser ces con***ds gagner." 

"Je vais bien." C'est ce qu'a confié l'acteur et chanteur américain Jussie Smollett, ce samedi 2 février sur la scène du Troubadour à Los Angeles (Californie). L'artiste de 36 ans y donnait son premier concert depuis l'agression homophobe dont il a été victime dans la nuit du mardi au mercredi 30 janvier.

Il marchait dans les rues du centre-ville de Chicago aux alentours de 2 heures du matin lorsque deux individus l'ont approché, lui criant des "insultes racistes et homophobes". Il a ensuite été frappé par ces deux assaillants qui ont déversé sur lui "une substance chimique inconnue", a précisé la police.

A LIRE AUSSI : L’acteur star de la série « Empire », Jussie Smollet, victime d’une agression raciste et homophobe

"Il fallait que je sois là ce soir"

La star de la série "Empire" a assuré qu'il s'était défendu face à ses agresseurs, tout en ironisant : "Je suis le Tupac gay". "Il fallait que je sois là ce soir, a-t-il également lancé à ses fans. Je ne pouvais pas laisser ces con***ds gagner. Je ne suis pas totalement guéri, mais je vais l'être et je resterai fort pour vous. Je me battrai toujours pour l'amour."

Egalement interrogé sur son agression par le magazine Essence, le chanteur et acteur a assuré que "ces attaques lâches touchent quotidiennement ses sœurs, ses frères, et ses frères et soeurs non-binaires." "Je ne suis pas et ne devrais pas être considéré comme un cas isolé", a-t-il ajouté.

L'agression de cet acteur noir et ouvertement gay avait provoqué une vive émotion et déclenché un torrent de condamnations.

"Nous devons combattre cette haine"

La sénatrice démocrate de Californie, candidate déclarée à l'élection présidentielle de 2020, Kamala Harris, a qualifié l'événement d'"une tentative moderne de lynchage." "Personne ne devrait avoir peur pour sa vie au regard de son orientation sexuelle ou de la couleur de sa peau. Nous devons combattre cette haine", a-t-elle écrit sur Twitter.

Les membres de l'équipe de la série "Empire" ont également fait part de leur solidarité, comme Lee Daniels, le co-créateur. "Tu n'as pas mérité, personne ne mérite d'avoir une corde mise autour de son cou", a-t-il dit à l'acteur dans une vidéo postée sur Instagram.

https://www.instagram.com/p/BtOrBBmH6GK/

Plusieurs groupes de défense des droits civils et des droits des LGBT ont aussi apporté leur soutien à l'acteur.

"Les personnes LGBT de couleur vivent à de multiples intersections d'oppression, font face trop souvent à la violence aggravée par le racisme et l'homophobie, a déclaré l'American Civil Liberties Union. Ce n'est pas l'Amérique dans laquelle nous voulons vivre."

(Avec AFP)

Crédit photo : Alberto E. Rodriguez/Getty Images/AFP.