facebook

« J’ai parfois l’impression d’être au Moyen Âge ici » : Olivier lutte contre la solitude des LGBT+ dans l’Oise

QUEERTOPIE. Olivier Franqueville, un militant homosexuel de 32 ans, a créé le 14 décembre dernier à Compiègne la première association LGBT+ du département de l'Oise. Une initiative pour lutter contre la solitude et l'isolement dans un des "bastions de La Manif pour tous".

"J'ai parfois l'impression d'être au Moyen Âge ici." Olivier Franqueville a emménagé dans l'Oise il y a cinq ans, pour le travail.  Cet homme de 32 ans, ouvertement homosexuel, est en couple quand il arrive à Compiègne. Mais, il se sépare six mois plus tard et fait face à la solitude. "Il n'y avait qu'un bar, se souvient-il pour TÊTU. J'y allais de temps en temps, mais au bout d'un moment tu as fait le tour. En plus, il a fermé depuis."

"C'est vraiment là que je me suis rendu compte du manque de lieux de rencontres LGBT ici, ajoute-t-il. En dehors des applications, il n'y avait rien d'autre. Et sur ces plateformes, si la personne ne t'intéresse pas physiquement, elle ne te parle pas. Tu te sens vraiment seul dans ces moments-là, c'est compliqué à vivre."...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail