facebook

Christophe Beaugrand : « La violence des manifs pour tous m’a donné envie de me marier »

[PREMIUM] Il est l'un des premiers animateurs français à avoir parlé publiquement de son homosexualité. Pour TÊTU, Christophe Beaugrand est longuement revenu sur la médiatisation de son mariage en juillet 2018, son désir de parentalité ou encore la représentation des personnes LGBT+ dans les médias.

Il avance d'un pas pressé, casque de moto sous le bras. "C'est bon, je suis à l'heure", ironise-t-il. Christophe Beaugrand nous a donné rendez-vous au pied de la tour TF1, à Boulogne-Billancourt. L'animateur, habillé pour l'occasion d'un jean bleu et d'une chemise noire, nous conduit jusqu'à une petite salle du 4e étage. L'ambiance est décontractée, en attestent les rires qui ont ponctué toute l'interview et la position assise de l'animateur : en tailleur. La bonne humeur de Christophe Beaugrand ne le quittera jamais pendant l'entretien, même quand il abordera les sujets les plus sombres. Et mieux : c'est contagieux.

TÊTU : Pour Jean-Michel Maire, chroniqueur dans l'émission "Touche pas à mon poste", ça fait « branchouille » de dire qu’on est homosexuel dans le milieu artistique. Qu'en penses-tu ?

Christophe Beaugrand : C’est idiot et irresponsable de dire une chose pareille. A aucun moment être gay n’est une « mode branchée ». C’est une identité. Alors oui, j’ai personnellement la chance d’évoluer dans un milieu assez privilégié. Mais quand on est connu et qu’on assume son homosexualité, on devient une cible privilégiée. Et ce n'est pas « branchouille » de se recevoir des insultes et des tombereaux de merde toute la journée.

 

"Je me souviens qu'on m’avait expressément demandé de ne pas faire de blagues ou d’allusions à mon homosexualité."

 

Comment bien lutter contre les clichés homophobes à la télévision ?

Il faut réfléchir avant de parler, et surtout banaliser l’homosexualité. Par exemple, j’ai fait une vanne dans l'émission "Big Bounce" sur TF1 il y a quelques semaines. Un candidat s’est mis torse-nu et j’ai dit : "C’est très agréable pour toutes les femmes qui nous regardent et certains messieurs aussi". C’est pas grand chose, c’est même un peu lourd (rires). Mais mine de rien, ça contribue à banaliser les choses. ...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail