footballChants homophobes dans les stades : la ministre des Sports dénonce des pratiques "inadmissibles"

Par Marion Chatelin le 25/03/2019
chants homophobes

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a annoncé vouloir prendre des mesures contre les chants homophobes entonnés par les supporter dans les stades.

"C'était inadmissible d'entendre les chants que j'ai entendus." Présente lors du "classico" PSG-OM le 17 mars dernier, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a expliqué au micro de France info, samedi 23 mars, avoir été profondément choquée.

"C'était le PSG qui criait contre Marseille, et au lieu d'encourage leur équipe, ils hurlaient des choses horribles. Apparemment c'est historique, mais ce n'est juste pas possible. Moi je n'amènerai pas mes enfants à un match comme cela", a-t-elle déclaré.

A LIRE AUSSI : « Arrêtez les chants haineux » : les footballeurs du club de Los Angeles s’engagent contre l’homophobie

Renforcer les sanctions

Un peu plus tard dans la journée, la ministre des Sports a précisé sa pensé sur son compte Twitter : "Il n'y a rien de plus fort que d'encourager son équipe, mais certaines pratiques dans trop de stades sont inacceptables parce que dégradantes et haineuses. (…) Les insultes homophobes notamment, sont interdites par la loi et elles seraient tolérables dans les stades ?".

L'ancienne championne du monde de natation a annoncé travailler de concert avec la présidente de la ligue de football professionnel pour établir des sanctions :

"J'encourage fortement la Ligue de football professionnel, et j'y travaille avec Nathalie Boy de la Tour (la présidente de la LFP, ndlr) à pénaliser les abus, à faire en sorte que les clubs deviennent plus responsables." 

Impunité

Des sanctions existent déjà pour les cris racistes notamment. Mais rien n'a été fait pour les propos homophobes. Plusieurs associations pour les droits des LGBT déplorent une impunité. C'est notamment le cas du collectif Rouge Direct, qui lutte contre les propos homophobes dans le sport. Interviewé par TÊTU en février dernier, le porte-parole du collectif, Julien Pontes, a rappelé que les insultes homophobes sont condamnables par la loi et n'échappent pas à la sanction quand elles sont prononcées dans un stade de football.

A VOIR AUSSI : VIDEO. « Les injures homophobes n’ont rien à faire dans un stade de football ! »

Le collectif Rouge Direct a "mis en demeure" la ligue de football professionnelle pour qu'elle sanctionne les chants homophobes entonnés dans les stades.

Crédit photo : capture d'écran France info.