« Arrêtez les chants haineux » : les footballeurs du club de Los Angeles s’engagent contre l’homophobie

Le club de football professionnel de Los Angeles, en partenariat avec l’association LGBT+ GLAAD, a publié le 3 mars une vidéo pour lutter contre l’homophobie dans les stades.

La vidéo a été publiée le 3 mars dernier. L’équipe de football professionnel de Los Angeles (LAFC), en partenariat avec l’association de lutte pour les droits LGBT+ GLAAD, entend s’engager contre l’homophobie dans les stades.

Dans la séquence, relayée par NBC, on peut voir l’entraîneur Bob Bradley et plusieurs joueurs de l’équipe transmettre à tour de rôle des messages de respect en plusieurs langues :

« Notre club est ouvert à tous. Tenez-vous côte à côte pour créer la meilleure atmosphère en MLS (la Ligue nord-américaine de football). Arrêtez les chants haineux pendant les matchs. Le racisme, le sexisme, l’homophobie ou toute autre discrimination ne seront pas tolérés dans notre stade. Ensemble, gagnons dans les tribunes. »

Outre la vidéo, des annonces concrètes ont été faites. Le LAFC a ainsi déclaré qu’il allait renforcer la sécurité dans son stade de Californie afin de lutter contre la diffusion de chants et d’insultes homophobes, parfois scandés par les supporters. Les contrevenants seront « définitivement » interdits de stade et les abonnés verront leur abonnement révoqué.

Selon Seth Burton, le chargée de communication du club, les membres du personnel seront également formés à la lutte contre les discriminations racistes, antisémites et homophobes.

A LIRE AUSSI :  Gay Games J-14: « Le football est le bastion de l’homophobie le plus emblématique à faire tomber »

Des insultes courantes dans les tribunes

Il n’est pas rare d’entendre des chants homophobes dans les stades français. En 2016, le club Paris-Saint-Germain avait partagé une vidéo sur Twitter dans laquelle on entendait clairement des supporters chanter : « Les Niçois, c’est des pédés ! ».

A l’époque, le club avait simplement déploré un « excès de langage » sans s’excuser ou condamner pour autant. La FIFA (Fédération internationale de football association) avait condamné, la même année, la Fédération du Chili à 27.000 euros d’amende et une interdiction de jouer son prochain match suite à des propos homophobes scandés lors d’un match.

A VOIR AUSSI : VIDEO. « Les injures homophobes n’ont rien à faire dans un stade de football ! »

Crédit photo : LAFC.

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail