Suisse : un animateur star demande son copain en mariage en direct à la télévision

sven epiney télé mariage suisse

L’animateur télé suisse Sven Epiney a demandé son compagnon Michael Graber en mariage lors d’une émission de danse diffusée en direct.

Il s’appelle Sven Epiney. Son nom ne vous dit peut-être rien. Ce présentateur suisse est une star de la chaîne alémanique SRF 1. En couple depuis huit ans, il a demandé son compagnon Michael Graber en mariage en direct, sur la plateau d’une émission de danse à laquelle les deux hommes participent.

Selon la traduction de la RTS, Sven Epiney explique à son compagnon, après s’être agenouillé : « J’aimerais pouvoir être ton mari, et que tu sois le mien ». Une scène inédite à la télévision suisse.

A LIRE AUSSI : Suisse : un référendum lancé contre la loi pénalisant l’homophobie

Un mariage interdit

La RTS note une véritable différence culturelle entre la Suisse alémanique et la Suisse romande (largement francophone) sur le sujet. « Outre-Sarinne, cette séquence ne semble poser aucun problème, alors qu’on peine à se l’imaginer sur les écrans de Suisse romande« , détaillent nos confrères.

Michael Graber a accepté cette demande en mariage médiatique. Leur union ne pourra pour autant pas être célébrée. Pas en Suisse en tout cas. Le mariage entre personnes de même sexe n’existe pas dans le droit de nos voisins transalpins. Cette demande, évidemment motivée par l’amour, constitue donc aussi un acte militant dans le pays. La séquence, largement partagée, a été applaudie par la grande majorité des internautes.

Mise à jour : une précédente version de l’article stipulait que l’union civile entre personnes de même sexe n’existe pas en Suisse. Le pays prévoit bien des « partenariats enregistrés », dont les droits diffèrent de ceux du mariage, réservé aux couples hétérosexuels.

https://www.instagram.com/p/BvtGkI2gpf4/

Crédit photo : capture SRF 1

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail