cinémaPourquoi Doris Day était une icône pour l'Amérique gay et lesbienne

Par tetu le 14/05/2019
doris day rock Hudson confidences sur l'oreiller

L'actrice et chanteuse star d'Hollywood avait marqué des spectateurs souvent dans le placard et à la recherche de sous-texte gay et lesbien au cinéma.

Dès 1978, le film "Grease" l'évoquait comme une icône de l'Amérique des années 1950. L'actrice et chanteuse Doris Day est décédée lundi 13 mai, à l'âge de 97 ans. La star d'Hollywood avait connu le succès avec des films et comédies musicales marquantes dans les années 1950 et 1960, notamment Pique-Nique en Pyjama, ou L'Homme qui en savait trop , d'Alfred Hitcock. Bien qu'elle n'était plus apparue sur grand écran depuis 1973, elle demeurait une figure du cinéma mondial. Et notamment auprès du public LGBT.

Message caché

L'attachement était né notamment grâce à son rôle en 1957 dans le film "Calamity Jane". Doris Day y chantait "Secret Love". Un titre considérée par toute une génération d'Américains comme un hymne gay et lesbien.

Au-delà du sous-texte des paroles, l'allure considérée à l'époque masculine de l'actrice dans ce film sur une femme forte, aventurière et indépendante avait marqué beaucoup de spectatrices.

Relation avec Rock Hudson

L'artiste était aussi connue pour son amitié avec l'acteur Rock Hudson, acteur hollywoodien gay. Ils avaient tous deux partagés l'écran en 1959 pour le film "Confidences sur l'oreiller". Doris Day y incarnait une femme amoureuse d'un homme, joué Rock Hudson, qui se faisait passer pour homosexuel. Ironie de l'histoire, l'acteur était alors dans le placard.

Leur relation avait perduré jusqu'au décès de Rock Hudson en 1985 des conséquences du Sida. En 2012, elle avait publié un communiqué aux cyclistes de Aids/LifeCycle, qui parcourent des kilomètres en vélo pour lever des fonds pour la lutte contre le Sida. "Je voulais prendre un moment pour vous remercier de parcourir des kilomètres pour honorer ceux que le Sida a tué, y compris mon cher ami, Rock Hudson. Cela fait 30 ans que le Sida existe. Et ça fait presque 30 ans que Rock a été diagnostiqué. Ca a été tellement dur de le voir être arraché à nous, un peu plus d'un an après. Je sais que beaucoup d'entre vous ont aussi perdu des êtres chers. Ce que vous faites est important, à la fois pour se souvenir de ceux qui sont partis, et pour s'assurer que ceux qui sont encore là vivent beaucoup plus longtemps que Rock. Alors continuez à pédaler." 

Ne t'en fais pas Doris, on est nombreux à continuer.

A LIRE AUSSI : Le réalisateur de « Love, Simon » prépare un biopic sur la star américaine Rock Hudson

Crédit photo : Universal (Doris Day et Rock Hudson dans "Confidences sur l'oreiller")