facebook

Des militants LGBT versent du faux-sang sur le passage piéton arc-en-ciel de Bordeaux

Un passage piéton aux couleurs arc-en-ciel a été dégradé à Bordeaux vendredi dernier. Une plainte a été déposée par la Ville.

À peine inauguré, il a déjà été dégradé. À Bordeaux, le passage piéton aux couleurs LGBT+ a été recouvert d'un liquide rouge sang vendredi. Présenté comme un symbole de la lutte contre l'homophobie, il avait été inauguré par la mairie le jeudi 16 mai.

C'est Riposte Trans, un groupe LGBT+ «radical», qui revendique cette action. Leur but ? Dénoncer "le pinkwashing de la mairie bordelaise". Les membres ont réalisé une "performance artistique/action symbolique" à l'occasion de la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie. Au milieu de la rue "deux personnes queer feignaient de mourir sous des jets de faux sang puis s'embrassaient".

Une plainte a été déposée

"Chaque jour, nos identités sont tues, invisibilisées, agressées, déportées, assassinées. Face à ça, la ville ne trouve rien de mieux à faire qu'un passage piéton dont les couleurs ne représentent même pas correctement le drapeau gay." explique sur Facebook une des membres du collectif.

Pour Marik Fetouh, adjoint au maire en charge de l'égalité, ces accusations sont "surréalistes". L'adjoint est scandalisé. "Au lieu de s'en prendre à des homophobes, ils s'en prennent aux gens qui les soutiennent". Ce week-end, les services de la ville ont nettoyé les taches. Marik Fetouh a, quant à lui, déposé plainte au nom de la Ville pour dégradation d’un bien public. Une enquête est en cours.

Pour Riposte Trans, «l'inauguration (le jeudi 15 mai) de ce passage piéton représente un affront direct : la seule action soutenant les LGBT à Bordeaux c'est... trois coups de pinceaux».

Pour Marik Fetouh, c'est complètement faux. "La mairie de Bordeaux fait tout ce qui est en son pouvoir de ce côté-là. S'ils ont des idées, ils peuvent nous les transmettre. Nous sommes ouverts au dialogue." La ville avait présenté la semaine dernière un plan d'action de 20 mesures contre l'homophobie. Si le passage piéton était l'une d'entre elles, d'autres propositions revêtaient un caractère plus concret.

À LIRE AUSSI : Comment Bordeaux entend répondre à l'homophobie

Le passage piéton aux couleurs LGBT+ doit rester encore quatre mois au coeur du Triangle d'Or Bordelais. La mairie est déterminée à conserver ce symbole. "À chaque fois que ce passage piéton sera dégradé, il sera nettoyé ou repeint. Et nous porterons plainte."


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail