facebook

Deux femmes transgenres emblématiques de Stonewall vont avoir un monument à New-York

Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera, deux figures emblématiques des émeutes de Stonewall, vont avoir un monument commémoratif à New York. Ce sera l'un des premiers édifices en hommage à des personnes trans dans le monde.

Désormais, tous les New-yorkais se souviendront de Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera. Les deux femmes trans emblématiques de Stonewall auront droit à une statue commémorative, en plein coeur de Greenwich Village, non loin du bar éponyme qui a vu naître la révolte de juin 1969. C'est ce qu'a annoncé la ville de New York jeudi 30 mai, à l'occasion de la commémoration des émeutes, qui fêtent cette année leurs 50 ans.

A LIRE AUSSI : Stonewall Inn, un symbole de la lutte pour les droits LGBT

"La légende retient que Marsha P. Johnson a lancé la première brique contre la police", raconte Philippe Corbé dans un long article sur les événements du Stonewall Inn, disponible dans le dernier numéro de TÊTU. Dans la nuit du 28 juin 1969, une descente de police évacue violemment les habitués du Stonewall Inn, un bar gay de Christopher's Street. Mais, cette fois, les clients ne se sont pas laissés faire. Et c'est en commémoration de cette nuit-là qu'est née, l'année suivante, la première marche des fiertés.

Johnson et Rivera étaient toutes les deux bien connues du quartier gay de la grosse pomme. Si elles étaient en première ligne du Mouvement de Libération Gay, elles venaient aussi en aide aux jeunes LGBT+ sans domicile, et aux malades du Sida. Toutes les deux avaient cofondé Star, "Street transvestite action revolutionaries", pour apporter soutien et abri aux personnes transgenres marginalisées. A l'époque, le terme 'transgenre' n'était pas utilisé.

Une première ?

Dans une interview au New-York Times, la première dame de New-York, Chirlane McCray, a rappelé l'importance d'inclure les histoires de ces deux activistes issues de minorités ethniques à la mémoire collective de la lutte pour les droits LGBT. "Le mouvement LGBTQ a été beaucoup représenté comme un mouvement d'hommes homosexuels blancs. Ce monument ira à l'encontre du 'whitewashing' de l'histoire." Cette sortie fait clairement référence à la polémique qui a suivi la sortie du film de Rolan Emmerich, Stonewall, qui érigeait au rang de leader du mouvement un homme blanc fictionnel. Alors que ce soir-là au Stonewall Inn, une majorité de gays racisés et des femmes transgenres se seraient soulevés contre la police.

C'est la première fois qu'un monument à l'effigie d'une ou plusieurs personnes transgenres sera érigé à New-York. L'initiative fait partie d'une politique de la ville plus large, visant à honorer des femmes qui ont contribué à l'histoire de la ville. La chanteuse de jazz Billie Holiday, entre autres, devrait également avoir sa statue, raconte The Guardian. New York a seulement cinq monuments à l'effigie de femmes, mais plus de 150 statues d'hommes. La municipalité entend donc agir pour que les femmes soient représentées sur 50% des monuments de la ville.

Crédit photo : Netflix / Public Square Films


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail