facebook

HBO Max prépare une série inspirée de « Grease »

À l'occasion de la Mipcom se tenant à Cannes jusqu'au 18 octobre prochain, Robert Greenblatt, le président de WarnerMédia a annoncé que la plateforme de streaming HBO Max préparait une série inspirée de la célèbre comédie musicale, "Grease".

À Cannes, se tient le Marché international des contenus audiovisuels (Mipcom) jusqu'au 18 octobre. Un rendez-vous annuel très attendu par les professionnels de l'industrie de la télévision. Cette année, Robert Greenblatt, le directeur du conglomérat de médias et divertissements américains, Warnermedia été invité comme "personnalité de l'année". L'homme d'affaire en a profité pour parler de la nouvelle plateforme de streaming de HBO, qui sera lancée au printemps prochain aux Etats-Unis, HBO Max. L'une des séries originales proposées par la plateforme sera directement inspirée de la comédie musicale "Grease" (1978).

Robert Greenblatt a précisé que "Grease : Rydell High" se tiendrait toujours dans l'Amérique des années 1950, au lycée Rydell, lieu où Sandy Olson (Olivia Newton-John) et Danny Zuko (John Travolta), et leurs bandes, ont étudié dans le film original. La série va s'inspirer du grand classique du cinéma américain. Greenblatt a précisé que certains personnages et certaines chansons seront reprises. Il promet, dans tous les cas, "une grande série musicale rock’n’roll".

À LIRE AUSSI : Après Pose et Glee, Ryan Murphy prépare une comédie musicale queer pour Netflix

"C'est Grease 2.0 mais avec le même esprit, la même énergie et l'enthousiasme auxquels vous pensez immédiatement lorsque vous entendez les chansons cultes du film", a précisé Sarah Aubrey, directrice des contenus originaux de HBO Max. Espérons que la série ne reproduise pas le fiasco de "Grease 2", cependant.

La sensibilité queer de "Grease"

Malgré le fait que la comédie originale ne présente aucun personnage ouvertement LGBT+, certaines représentations font penser que "Grease" ne fait pas partie de ces films hétéronormés de l'Hollywood des années 70. Il faut savoir où regarder. Pour les 40 ans du film, The Advocate a invité le producteur et réalisateur américain Jeffrey Schwartz, qui a réalisé "The Fabulous Allan Carr", le documentaire sur la vie du réalisateur de "Grease", dans ses colonnes. "Si on regarde bien, il y a beaucoup de garçons en pantalon moulant qui courent partout. Il y a cette nature homoérotique. Il y a des garçons qui se battent. Il y a Olivia Newton-John. Pantalon serré. Tout y est [queer]", disait-il.

À LIRE AUSSI : Disparition de Tab Hunter légende gay de Hollywood

"Grease a une sensibilité gay, cela ne fait aucun doute. [Carr] a envisagé Grease comme une sorte de monde camp aux couleurs de bonbon, ce qui est différent de la manière dont c'était écrit pour la pièce originale. C'était beaucoup plus dur et rugueux sur scène",  a ajouté Schwartz.

La folie Grease est de retour

Un autre projet va ravir les fans. "Summer Loving", le prequel du film a également été annoncé. Le long métrage retracera la romance estivale que Danny Zuko et Sandy Olson ont vécu avant d'entamer leur dernière année au lycée. Peu d'infos connues pour le moment, la date de sortie est toujours "prochaine" et le casting reste encore inconnu. Qui pourra bien donc reprendre les rôles immortalisés par le duo Newton-John/Travolta ?

Crédit photo : Giphy

À LIRE AUSSI : Pourquoi Doris Day était une icône pour l'Amérique gay et lesbienne

Crédit photo : Paramount


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail