coca colaLa Hongrie interdit une publicité Coca-Cola car elle "nuit au développement des enfants"

Par tetu le 21/10/2019
coca-cola

Selon Gaytimes, la Hongrie a décidé de bannir les publicités de Coca-Cola mettant en scène des couples de même sexe.

Nouveau rebondissement après la polémique créée par les publicités de la célèbre boisson gazeuse cet été dans le pays. Selon nos confrères de Gaytimes, la Hongrie a décidé de bannir les publicités du géant Coca-Cola mettant en scène des couples de même sexe.

Dans une lettre du Département de la protection du consommateur envoyée à Coca-Cola Hongrie, ce premier demande à la marque de "cesser toute publicité préjudiciable au développement physique, mental, émotionnel et moral des enfants et des mineurs". On peut voir sur les visuels deux hommes, l’un passant ses bras autour de l’autre, qui porte une bouteille de la célèbre boisson gazeuse à ses lèvres. Des femmes sont aussi mises en scène avec le soda.

Toujours selon Gaytimes, la Hongrie a également condamné Coca-Cola à une amende de 500.000 forints hongrois, soit environ 1.500 euros.

Réponse de la marque

Sollicité par nos confrères britanniques, Coca-Cola a répondu étudier ces options afin de contester cet amende. Avant de réaffirmer son engagement en faveur des droits LGBT+ :

"Coca-Cola continue de croire que nous sommes tous égaux, sans distinction de nationalité, de religion, de sexe, d'âge, d'ethnie, de langue parlée, de passe-temps et d'opinions." 

Vive polémique en août dernier

Ces affiche publicitaires, mettant en scène des couples d'hommes et de femmes en train de boire la célèbre boisson gazeuse avaient provoqué une vive polémique en août dernier en Hongrie.

A LIRE AUSSI : En Hongrie, une pub LGBT-friendly crée la polémique

Publiées sur la page Facebook hongroise de la marque, les affiches sont également visibles dans le métro, ainsi que de nombreux points centraux de la capitale de la Hongrie.

Un député, membre du parti Fidesz (au pouvoir) et proche du Premier ministre Viktor Orban, Istvan Boldog, avait à l'époque appelé à boycotter la marque sur sa page Facebook, qualifiant ces affiches de "provocantes".

 

Crédit photo : Coca-Cola.