homophobieUn jeune mexicain renvoyé de son lycée parce qu'il vivait avec son oncle gay

Par Samy Laurent le 08/11/2019
étudiant

La directrice de l'établissement aurait déclaré que l'étudiant pourrait "devenir gay" en vivant avec son oncle et que "ce n'était pas bon".

Au lycée "Miguel Granados Chapa de Apodaca", dans l'état du Nuevo León au Mexique, un étudiant s'est vu expulser de l'établissement. La raison ? Il vivait avec son oncle gay. La directrice María Del Carmen Rodríguez Lucio, témoigne d'un "mauvais comportement" de la part de l'étudiant (dont le nom n'a pas été communiqué) et procédera à une expulsion définitive comme elle l'a rapporté au journal mexicain SDP.

"Un comportement lié à la sexualité de son oncle"

Il y a plusieurs mois, l'étudiant avait eu une rixe avec l'un de ses professeurs. Ce qui a entraîné une convocation de la famille de ce premier. Pour des raisons familiales, le jeune ne vivait vivait avec son oncle, rapporte le journal mexicain. Ce dernier s'est alors rendu à la convocation avec son compagnon. "Quand la directrice m'a vu arriver avec mon partenaire, elle a dit au professeur de prendre congé et qu'elle voulait juste me parler", a déclaré Luis Miguel, l'oncle de l'étudiant.

La directrice a alors directement dit à Miguel que le problème s'étant produit avec son neveu était était probablement une conséquence de l'homosexualité de son oncle et qu'il pouvait même "devenir gay" en vivant avec lui, et "que ce n'est pas bon". Luis Miguel indique qu'ensuite, María Del Carmen Rodríguez Lucio l'aurait questionné sur la prise en charge de son neveu.

À LIRE AUSSI : La première télénovela centrée sur un couple gay débute au Mexique

Un pull noué autour de la taille

Suite à cette réunion, Luis Miguel a demandé à son neveu d'éviter de s'attirer des ennuis. Néanmoins, la directrice, peu encline à abandonner, a sauté sur la première occasion pour sanctionner l'élève. Ce dernier aurait simplement noué son pull autour de sa taille. Un fait grave pour Rodríguez Lucio qui a décidé de sanctionner l'étudiant. "Je pense qu'elle a jugé ça comme un comportement féminin", a déclaré la victime.

Début novembre, "l'incident de trop", selon la direction. L'étudiant à frappé dans une bouteille en plastique qui a failli toucher un autre élève. Rodríguez Lucio convoque alors la mère de l'étudiant, revenue en ville, qui a été informée qu'en vivant dans une maison de famille où "des hommes faisaient la fête", son fils "était déjà gay" et qu'il allait être renvoyé à cause de ses problèmes de comportement.

La situation bloquée

Bien que la directrice ait spécifié à la famille que l'étudiant ne pouvait remettre les pieds dans son établissement, celle-ci n'a toujours pas envoyé les papiers du renvoi. Cela empêche donc l'inscription du jeune dans un autre lycée. Après avoir rendu l'affaire publique sur Facebook, Luis Miguel a déposé une plainte officielle auprès de la Commission des droits de l'homme de l'État, qui, à ce jour, n'a pas encore répondu aux actions à suivre.

https://www.facebook.com/Luismeee/posts/10157934642124474

À LIRE AUSSI : Trois militants LGBT assassinés au Mexique

Crédit photo : Facebook