facebook

Seine-Saint-Denis : violente agression d’un couple homosexuel

Lundi, un jeune couple homosexuel a été agressé à Pierrefitte par une bande de jeunes. Un homme de 17 ans a été arrêté.

C'est un récit glaçant rapporté hier par Le Parisien. Lundi 2 décembre au soir, dans le quartier des Joncherolles à Pierrefitte-sur-Seine, un couple homosexuel, âgé de 19 et 22 ans, pense avoir un rendez-vous avec un vendeur pour résoudre un conflit lié à l'achat d'une sacoche. "Au lieu de cela, ils se sont retrouvés au beau milieu d'un guet-apens", écrit le quotidien.

À LIRE AUSSI : Le hashtag #Noisiel relance le débat sur l’homophobie en banlieue

L'un d'eux sort de leur voiture et, aussitôt, une dizaine de jeunes se jettent sur lui armés de barres de fer et se mettent à le frapper. Il se réfugie dans le véhicule mais les violences se poursuivent. Les agresseurs entreprennent alors de casser le véhicule avec leurs barres de fer, tout en "proférant des insultes homophobes", précise Le Parisien. Les vitres se brisent. Devant la violence de l'agression, les deux hommes sortent de la voiture et s'enfuient en courant.

Circonstance aggravante

L'un deux a été grièvement blessée à l’œil ; il a été hospitalisé à Stains puis dans un hôpital parisien. Le couple a déposé une plainte. Mercredi 4 décembre, le parquet de Bobigny a appris au Parisien avoir mis en examen et placé en détention provisoire, la veille, un jeune homme de 17 ans qui faisait partie de la bande d'agresseurs, "pour violences aggravées ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente".

À LIRE AUSSI : Pour la première fois, une étude dresse le portrait-robot des agresseurs homophobes

À ces charges s'ajoute la circonstance aggravante des "menaces de mort commises en raison de l'orientation sexuelle de la victime avec une ITT inférieure ou égale à 8 jours". Le mineur est aussi poursuivi pour vol en réunion et des dégradations d'un bien - la voiture du couple. Les victimes connaissaient-elles leurs agresseurs ? D'après une source proche de l'enquête interrogée par 20 Minutes, le mineur interpellé était le cousin de l'un des deux. Le reste de la bande n'a pas encore été identifié. L’enquête a été confiée à la sûreté départementale.

 

Crédit photo : Wikimedia Commons / Claude villetaneuse


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail