égliseAux États-Unis, une victime de "thérapie de conversion" retrouvée morte

Par Timothée de Rauglaudre le 13/12/2019
thérapie de conversion

Une jeune femme américaine de 24 ans, Alana Chen, lesbienne et catholique, avait témoigné en août des dommages de sa "thérapie de conversion". Elle vient d'être retrouvée morte dans le Colorado. La piste du suicide est privilégiée.

Alana Chen avait 24 ans. Lundi 9 décembre, dans l'après-midi, son corps sans vie a été découvert près de Gross Reservoir, un sentier dans le Colorado, comme le raconte le Denver Post. En août dernier, le même quotidien américain avait publié son témoignage, dans lequel elle racontait les dégâts que sa "thérapie de conversion" avait provoqués sur sa personne.

Counseling catholique

Le Denver Post avait raconté son histoire, ainsi que celles de deux autres femmes victimes de "thérapies de conversion", dans le contexte de la récente interdiction de ces pratiques dans le Colorado. Élevée dans une famille catholique, lesbienne, Alana Chen s'était confiée sur son orientation sexuelle à un prêtre dans sa paroisse à Boulder, St. Thomas Aquinas Catholic Church, en 2009, alors qu'elle était encore au lycée.

À LIRE AUSSI : Un évêque français condamne les « thérapies de conversion »

Ce prêtre l'avait accompagnée dans l'optique de changer son orientation sexuelle, tout en lui demandant de ne rien dire à ses parents À l'université, elle avait demandé à être accompagnée par Sacred Heart Counseling, un programme de counseling ("relation d'aide" en français) organisé par le diocèse de Denver, spécialisé dans l'addiction et les problèmes de santé mentale. "Elle essayait de réconcilier son identité sexuelle avec son rêve de devenir nonne", expliquait en août le Denver Post.

"Plus je me sentais mal, plus je m'accrochais"

Elle avait détaillé au journal les conséquences de cette "thérapie de conversion" sur sa santé mentale : "Je ressentais beaucoup de honte et d'anxiété. Je n'arrivais pas à dormir. Je n'arrivais pas à arrêter d'y penser. Est-ce que j'allais finir en enfer ? Mais j'avais toujours une foi extrêmement forte, et je pensais que l'église et l'accompagnement pouvaient me sauver. Plus je me sentais mal, plus je m'accrochais."

thérapie de conversion
Facebook de Carissa Chen

Interrogé par le Denver Post, le diocèse de Denver avait réagi en condamnant ces pratiques : "Nous rejetons toute pratique manipulatrice, coercitive et pseudoscientifique." En janvier, pourtant, le diocèse avait accueilli une conférence d'Andrew Comiskey, fondateur de Desert Stream/Living Waters, converti au catholicisme depuis 2011. C'est ce programme évangélique qui s'est implanté en France sous le nom de Torrents de vie, dont les méthodes, entre pathologisation de l'homosexualité et chasse aux démons, ont été exposée dans le livre Dieu est amour.

Séjour en hôpital psychiatrique

En 2016, Alana Chen avait fait un séjour en hôpital psychiatrique après que ses parents avaient découvert qu'elle se scarifiait. La jeune femme s'était alors éloignée de l'Église et avait commencé un "long traitement psychiatrique". "Je pense que l'accompagnement de l'église est ce qui m'a conduite à être hospitalisée, avait-elle développé auprès du Denver PostJe me sentais tellement honteuse que j'étais réconfortée par le fait de me faire mal. J'ai désormais fondamentalement perdu la foi."

À LIRE AUSSI : Voici ce que préconise le rapport parlementaire sur les « thérapies de conversion »

Alan Chen était portée disparue depuis deux jours, après un signalement de sa famille, alors qu'elle était partie faire une randonnée. Les forces de l'ordre locales ont été informées lundi de la présence d'un "véhicule suspect" aux alentours de Gross Reservoir. Quelques heures plus tard, son corps inanimé a été trouvé non loin de sa voiture. D'après le shérif du comté de Boulder, sa mort n'est "pas considérée comme suspecte". La piste du suicide est privilégiée. Une enquête sur la cause et les circonstances exactes de sa mort est en cours. En attendant, une collecte de fonds a été lancée à destination de ses parents. Elle a déjà recueilli plus de 18 000 dollars.

 

Crédit photo : GoFundMe / Michael Chen