facebook

À Paris, Villani envisage une alliance avec un pro-Manif pour tous de la première heure

 Cédric Villani a annoncé qu'il était ouvert à une alliance avec le maire LR du XVe arrondissement de Paris, Philippe Goujon. Ce dernier s'était vivement opposé à l'ouverture du mariage à tous les couples. Un repoussoir pour le candidat écolo David Belliard, homosexuel et défenseur des droits LGBT+.

Mis à jour le 10 janvier 2020 à 09:46, avec la réaction de David Belliard, en fin d’article. 

C'est ce qu'on appelle ne plus savoir à quel saint se vouer. Cédric Villani, député La République en marche, qui se présente face au candidat officiel du parti Benjamin Griveaux, a annoncé mercredi 8 janvier sur LCI qu'il avait tendu la main à Philippe Goujon, l'actuel maire LR du quinzième arrondissement, pour une éventuelle alliance. "Je parle avec tout le monde", a revendiqué le mathématicien face à Élizabeth Martichoux. Une hypothèse que n'a pas manqué de relever le compte Twitter @LaREMpourTous, et pour cause : Goujon a un profil on ne peut plus "Manif pour tous compatible".

À LIRE AUSSI : Municipales : les candidats pas très friendly de LREM

On peut même aller plus loin : l'élu de droite a fait partie des précurseurs de l'opposition au mariage des couples de même sexe. Comme son ex-homologue du seizième arrondissement Claude Goasguen et d'autres, il a fait partie de l'Entente parlementaire pour "le droit fondamental de l'enfant à être accueilli et de pouvoir s'épanouir dans une famille composée d'un père et d'une mère", créée dès début 2006 par le député-maire de Paray-le-Monial (Saône-et-Loire) Jean-Marc Nesme pour empêcher l'ouverture de l'adoption aux couples de même sexe. Dans sa mairie, il refuse tout simplement de signer des pacs entre deux hommes ou deux femmes.

Derrière une banderole Manif pour tous avec des élus FN

C'est donc en toute logique qu'on le retrouve dès novembre 2012, en écharpe tricolore, au premier défilé de La Manif pour tous, qui vient de se créer. Il continuera d'être présent à plusieurs manifestations contre le projet de loi Taubira. En avril 2013, il défile derrière une banderole "Tous gardiens du code civil" aux côtés d'autres maires de droite mais aussi les chrétiens-démocrates Christine Boutin et Jean-Frédéric Poisson, et surtout des élus FN comme Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen.

À LIRE AUSSI : Quand la tête de liste LREM dans le 16e à Paris fustigeait les « lobbies pro-PMA/GPA »

Après l'adoption de la loi, on le revoit, cette fois en tête du cortège parisien, à La Manif pour tous d'octobre 2014. Fidèle de François Fillon, il soutient l'ancien Premier ministre pour la présidentielle de 2017 et rejoint son équipe de campagne pour s'occuper des questions de sécurité. Bref, un tenant de la droite dure des Républicains qu'on voit assez mal changer d'avis et se mettre à soutenir la PMA, comme l'a fait l'ex-colistière de Goasguen Hanna Sebbah, qui a rejoint lundi la liste de Benjamin Griveaux.

"Une vision qui m'empêcherait de me réaliser en tant qu'homosexuel"

En décembre, Cédric Villani avait pourtant proposé une alliance à l'écologiste David Belliard, ouvertement homosexuel et soutien affiché de l'égalité des droits. Et, s'il n'a jamais paru mettre les questions LGBT+ dans sa liste de priorités, il se réjouissait, fin septembre, de l'adoption de la PMA pour toutes par les députés en première lecture... On cherche donc encore la logique.

À LIRE AUSSI : Le projet d'un centre d'archives LGBT revient sur le devant de la scène

Même au sein de son ex-famille politique, personne n'y comprend rien. "Un jour, il propose une alliance à David Belliard, l’écologiste dans la majorité d’Anne Hidalgo et ensuite à Philippe Goujon qui est une caricature de l’élu LR, filloniste de la première heure", résumait dans un article du Figaro un député macroniste anonyme - précisons que Belliard se présente face à Hidalgo pour les municipales.

Interrogé jeudi 9 janvier lors de ses vœux à la presse sur son alliance avec Villani, le jeune journaliste devenu conseiller municipal parisien est revenue sur la main tendue au maire du quinzième : "Philippe Goujon est un adversaire de l'écologie : il promeut une ville bétonnée, il s'est battu contre les projets que nous avons portés. Et je ne ferai pas une alliance avec quelqu'un qui porte une vision qui m'empêcherait de me réaliser en tant qu'homosexuel."

 

Crédit photo : Syced / Wikimedia Commons


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail