facebook

Virée de son école pour avoir mangé un gâteau arc-en-ciel

Fin décembre, la mère d'une lycéenne américaine a posté sur Facebook une photo où celle-ci porte un pull et fait face à un gâteau aux couleurs de l'arc-en-ciel. Son école chrétienne l'a renvoyée, invoquant une infraction au "code de conduite" de l'établissement.

Le 31 décembre 2019, Kayla Kenney, jeune lycéenne américaine, souffle ses quinze bougies avec sa famille dans un restaurant de Louisville, dans le Kentucky, aux États-Unis. Elle porte un pull blanc avec un motif arc-en-ciel. Sur la table, un très beau gâteau aux couleurs du "rainbow flag". Un moment convivial que sa mère, Kimberly Alford, décide d'immortaliser. Sur la photo, qu'elle poste sur Facebook, Kayla pose avec un grand sourire. Elle était à mille lieues d'imaginer que ce simple post vaudrait à sa fille d'être renvoyée de son école, comme le racontait lundi 13 janvier la chaîne de télévision locale WAVE 3 News.

Publiée par Kimberly Alford sur Lundi 30 décembre 2019

 

À LIRE AUSSI : Etats-Unis : une école catholique refuse l’admission de l’enfant d’un couple de même sexe

Le post, partagé sur les réseaux sociaux, est visiblement arrivé jusque dans le bureau de la direction de l'école chrétienne de Kayla Kenney, la Whitefield Academy. En effet, quelques jours après l'anniversaire, sa mère reçoit un mail du directeur, Bruce Jacobson. Celui indique que Kayla est "renvoyée" de l'établissement à compter du 6 janvier en raison de ce post, qui constituerait une "violation du code de conduite de la Whitefield Academy". "Je me suis sentie jugée, elle s'est sentie jugée, ça nous a tout simplement dévastée", confie à WAVE 3 News Kimberly Alford.

"Que ferait Jésus ?"

D'après le directeur de l'école, cette photo "démontre une posture de moralité et d'acceptation culturelle contraires à celles des croyances de la Whitefield Academy". Le code de conduite de l'école privée se réfère effectivement à l'orientation sexuelle de ses élèves, selon la télévision locale, et les comportements mis en cause peuvent se produire en dehors de l'établissement. La mère de la jeune fille se demande toutefois comment l'association a pu être faite entre les couleurs du pull et du gâteau et la sexualité de Kayla.

À LIRE AUSSI : Cinq États américains enseigneront désormais l’histoire des luttes LGBT+ à l’école

Elle adore rire et danser, c'est tout simplement qui elle est, poursuit Kimberly Alford. Il n'y avait aucune intention derrière ça et, même quand je suis revenue de la boulangerie avec le reçu, celui-ci ne disait rien à propos de la représentation, il était simplement question d'assortir les couleurs." La mère de Kayla a indiqué avoir fait appel de la décision de l'école, qui refuse de la recevoir pour des explications. L'adolescente, qui reçoit de nombreux messages de soutien, a été inscrite à l'école publique. Elle fréquentait Whitefield depuis quatre ans. “Vous savez, nous apprenons à nos enfants à se demander ce que ferait Jésus, souligne Kimberly Alford. Que ferait-il dans cette situation ?

 

Crédit photo : Marcus Herzberg / Pexels


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail