act up-parisAct Up Paris : "Vos buzz ne chasseront pas notre colère"

Par Act Up Paris le 19/01/2020
act up

TRIBUNE. Charlie Hebdo, homophobie en manif... Act Up-Paris dénonce les buzz qui éclipsent les vrais sujets dans le débat public. Et appelle à manifester contre la réforme des retraites.

"Act Up-Paris a été sollicité par différents médias à propos de l’édito de Riss dans le Charlie Hebdo du 7 janvier dernier. Il nous fallait avoir une réaction. Nous en avons une. Mais nous étions un peu déçus. Le journal nous avait habitués à beaucoup mieux, depuis qu’il a été repris à la gauche anarchiste par la droite vulgaire et raciste. A plus outrancier, à plus méprisant, à plus raciste, à plus haineux.

Rien de très original donc, un édito bête et méchant, venant d’un journal bête et méchant. On découvrait plus avant l’empressement de Charlie Hebdo à rejoindre une fois de plus le camp de ceux qui se plaignent qu’« on ne ne plus rien dire ». Effectivement, ils ne peuvent plus tout dire. On ne veut plus vous entendre. Nous n’avions donc rien à dire là dessus. Pas nous.

"Jeu abject"

Nous ne sommes pas des vendus, nous ne sommes pas non plus des sujets de buzz ou de blagues. Nous ne sommes pas des puissants. Nous sommes la marge, la misère, les exclus, les rejetés. Nous ne nous laissons pas instrumentaliser. Nous ne participons pas à votre jeu abject entre haine de l’autre et surconsommation. Dommage pour le Point, le Parisien et tout leurs copains parce qu’ils étaient au taquet. Têtu hurlait déjà... Après le sujet sur les insultes homophobes en manif on pouvait enchaîner et passer à autre chose que ces foutues grèves... Aux femmes voilées par exemple, ça faisait longtemps.

A LIRE AUSSI : L'appel de 9 associations contre l'homophobie en manif 

D’autres associations comme Mousse, Le Refuge, SOS Homophobie, Stop Homophobie, Urgence Homophobie peuvent être la courroie de transmission d’une pensée macroniste dérivante, viciée, repliée, patriarcale, capitaliste, voire réactionnaire. Libre à ces associations de se faire les relais et les soutiens du système qui détruit les hôpitaux, en grève depuis près d’un an. Libre à elles de ne choisir que les grévistes homophobes pour porter plainte et non contre chaque policier qui, en digne représentant d’un Etat homophobe, transphobe, raciste et sexiste, aura beuglé un "va te faire enculer" ou
"dégage salope" au cortège de tête.

Indignation

D‘autres relais d'opinion communautaires peuvent faire le choix de n’en parler que sous cet angle, de se placer loin de la défense des minorités, de ne pas expliquer l’impact de la réforme des retraites sur
les LGBT+ et sur les séropositiVEs, de ne s’indigner qu’en faveur du pouvoir bourgeois en place. Mais pas nous.

Ben non.

Dès le 1er décembre 2018, lors de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, nous appelions à rejoindre le mouvement social car pour un séropositif pas de régime particulier, pas d’aménagement, rien. Que dalle. Nada. Etre séropo et travailler, ce n’est pas un sujet. Etre séropo et prendre sa retraite, ce n'est pas un sujet non plus. Nous avons plus en commun avec un ouvrier venère lâchant un « PD » qu’avec une caste laissant tranquille les homophobes, comme Gérald Darmanin ou Edouard Philippe, tous deux au gouvernement et pourtant opposants au mariage pour tous, et déconstruisant
peu à peu les conquêtes chèrement gagnés.

Mépris du gouvernement

Nous vous le répétions encore ce 1er décembre 2019, nous avons une solution pour le gouvernement : qu’il nous obéisse ou qu’il parte. Chaque réforme de ce gouvernement est un encouragement aux mains qui nous étouffent, un mépris de nos devenirs de malades, de migrantEs, de putes, de queer.

Act Up-Paris rejoint le CLAQ et appelle les associations sœurs, copines ou alliées à diffuser cet appel, à
communiquer entre elles et avec nous et à rejoindre le pink bloc dans les manifestations contre la réformes des retraites."

 

Crédit photo : Act Up-Paris