facebook

Mexique : kiss-in après de l’homophobie dans un centre commercial

Jorge et Iván ont été éjectés d'un centre commercial au Mexique parce qu'ils s'y embrassaient. En réaction, un groupe de drag queens a organisé un kiss-in dans le même centre.

Un beau moment de colère et d'amour. Dimanche 1er mars, des dizaines de manifestants ont envahi un centre commercial mexicain, brandissant des drapeaux arc-en-ciel et déambulant entre les boutiques de luxe et les cafés. La marche "Besotón vs Homofobia 2020" faisait suite à l'homophobie d'agents de sécurité des "Galerías Monterrey", dans la ville de Monterrey, dans le nord-est du Mexique.

https://twitter.com/BlogDelRegio/status/1234265822903906307?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1234265822903906307&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.pinknews.co.uk%2F2020%2F03%2F02%2Fmexico-protest-kiss-in-galerias-monterrey-gay-couple-regias-del-drag%2F

À LIRE AUSSI : Un jeune mexicain renvoyé de son lycée parce qu’il vivait avec son oncle gay

Quelques jours plus tôt, un jeune couple gay, Jorge et Iván, est sur la place dans le centre commercial, s'embrassant et se tenant par la main attendant le début du film qu'ils doivent aller voir. Des agents de sécurité s'approchent et leur demandent de partir. Comme le raconte Jorge dans une vidéo postée sur son compte Facebook, les agents leur ont ensuite demandé de "ne pas se peloter" à l'extérieur, au cas où il y ait des enfants...

"Love Is Love"

D'après Jorge, le service de sécurité ne faisait "que suivre les ordres". En réaction, Regias del Drag, un collectif de drag queens de la ville, a organisé cette manifestation, raconte le site d'information LGBT+ PinkNews. Dans l'après-midi, le fonctionnement du centre était paralysé par l'afflux de manifestants. Ceux-ci se sont embrassés en levant des pancartes "Love Is Love".

À LIRE AUSSI : La première télénovela centrée sur un couple gay débute au Mexique

Des chants comme "L'éducation est la solution", "Non à la discrimination" ou "Pas un pas en arrière" se sont enchaînés. Comme le rappelle PinkNews, la ville de Mexico est un "îlot progressiste" dans un Mexique globalement conservateur. L'ouverture du mariage aux personnes de même sexe y a été adoptée dès 2009. Depuis, le mariage pour tous est légal dans 18 États mexicains (sur 31). En 2019, le Mexique était considéré comme le deuxième pays le plus dangereux au monde pour les personnes transgenres, derrière le Brésil.

 

Crédit photo : Israel Salazar / Twitter


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail