égliseL'avantage du coronavirus, c'est qu'il annule des "thérapies de conversion"

Par Timothée de Rauglaudre le 18/03/2020
thérapies de conversion

La Bethel Church ou encore Courage International annulent leurs interventions et retraites. Une respiration salutaire pour les victimes de "thérapies de conversion".

La "distanciation sociale", personne n'y échappe, pas même les homophobes religieux. En Californie du Nord, la Bethel Church a officiellement demandé à ses "guérisseurs" de se tenir à l'écart des hôpitaux à cause du Covid-19, dit nouveau coronavirus. Or, l'église aux 9.000 membres est bien connue pour faire la promotion des "thérapies de conversion".

En août 2019, elle posait par exemple sur son compte Instagram la question : "Une personne peut-elle laisser derrière elle son homosexualité ?" Avant d'y répondre en renvoyant vers le mouvement Changed, une "communautés d'amis qui s'identifiaient autrefois en tant que personnes LGBTQ+" et qui "célèbrent aujourd'hui l'amour de Jésus et Sa liberté dans nos vies".

À LIRE AUSSI : Lesbienne, j’ai été victime d’une « thérapie de conversion » dans une église évangélique

"Grâce aux communications par courrier électronique, à la signalisation et aux annonces paroissiales, nous encourageons activement les pratiques saines et les précautions dans l'ensemble de notre communauté, a expliqué Aaron Tesauro, porte-parole de la mégaélise, au quotidien californien The Sacramento Bee. Nous croyons que la sagesse, la médecine moderne et la foi sont censées travailler ensemble et exprimer la valeur de chacun dans la poursuite de la santé et de la guérison."

Courage annule ses événements

De son côté, Courage International, maison-mère américaine de Courage France, ce groupe catholique qui prône l'abstinence pour les homosexuels, dont le livre d'enquête Dieu est amour (Flammarion, 2019), écrit par l'auteur de cet article, a révélé les pratiques, a dû annuler plusieurs événements. Ainsi, un "jour de réflexion" prévu à Philadelphie le 28 mars et une "retraite pour les hommes et les femmes" programmée pour les 27, 28 et 29 mars à Birmigham, en Alabama, sont annulés.

À LIRE AUSSI : Un évêque français condamne les « thérapies de conversion »

"Nous sommes en train de revoir tous nos événements à venir, en particulier ceux qui devraient avoir lieu au cours des deux prochains mois, prévient l'association internationale sur sa page Facebook. Nous vous invitons à vérifier régulièrement pour voir quels événements ont été reportés, annulés ou dématérialisés." Et en France ? Les associations qui pratiquent ces "guérisons" de l'homosexualité sont plus discrètes, mais certaines églises, évangéliques ou catholiques, qui les accueillent ont d'ores et déjà mis en place des messes ou des cultes en ligne.

 

Crédit photo : Page Facebook de Bethel Church