amérique latineLe Costa Rica légalise le mariage des couples de même sexe

Par Timothée de Rauglaudre le 26/05/2020
costa rica

Une décision de la Cour suprême du Costa Rica légalise le mariage pour tous, ce qui fait du pays le premier d'Amérique centrale à adopter une telle législation.

Ce mardi 26 mai, une décision de justice de la Cour suprême du Costa Rica est entrée en vigueur. Elle rend légal le mariage des couples de même sexe, ce qui fait du pays le premier d'Amérique centrale dans ce cas de figure, et le vingt-huitième pays au monde. En août 2018, la Cour suprême avait en effet déclaré anticonstitutionnelle l'interdiction du mariage pour tous, donnant 18 mois aux parlementaires pour rectifier le tir - ce qu'ils n'ont pas fait.

À LIRE AUSSI : Le mariage pour tous devrait être légalisé au Costa Rica d’ici mai 2020

Comme le rappelle le Washington Post, plus tôt en 2018, la Cour interaméricaine des droits de l’homme avait publié un avis indiquant que les pays comme le Costa Rica, signataires de la Convention américaine relative aux droits de l'homme ou Pacte de San José - du nom de la capitale costaricienne -, devaient ouvrir le mariage aux couples de même sexe. En pleine campagne présidentielle, la question était devenue un enjeu politique et avait aidé le candidat de centre-gauche Carlos Alvarado à l'emporter sur son concurrent évangélique conservateur, Fabricio Alvarado.

"Célébration et gratitude"

"Dans quelques heures mon pays, le Costa Rica, reconnaîtra le mariage pour tous, a réagi sur Twitter Victor Madrigal-Borloz, l'expert indépendant des Nations unies sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre. Un moment extraordinaire de célébration et de gratitude envers le travail de tant d'activistes, et de réflexion silencieuse sur la vie de ceux qui ont vécu sans voir ce moment."

À LIRE AUSSI : L’Équateur adopte le mariage pour tous

Une campagne de célébration baptisée "Sí, Acepto" ("Oui, je le veux") est prévue, avec des heures de programmes à la télévision publique, dont une intervention de la Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme et ex-président du Chili Michelle Bachelet. "Cela nous rend tellement heureux, a déclaré au Washington Post Gia Miranda, porte-parole de Sí, Acepto, qui a estimé que cette légalisation ferait reculer les discriminations et serait bénéfique pour la prospérité et le tourisme du pays. La seule chose qui peut en ressortir gagnante, c'est le Costa Rica et en général l'amour." Des couples avaient déjà prévu, ce mardi, de se passer la bague au doigt - mais en privé, distanciation sociale oblige.

 

Crédit photo : Jose Conejo Saenz/Pixabay