Le footballeur Neymar visé par une plainte pour homophobie

Une plainte pour homophobie vise le footballeur brésilien Neymar. Dans une enregistrement audio qui a fuité dans la presse, le joueur insulte copieusement le compagnon bisexuel de sa mère.

Un militant LGBT+ brésilien a déposé une plainte contre le footballeur international Neymar au parquet de São Paulo pour homophobie, après que l'attaquant du PSG a traité de "petit pédé" le compagnon de sa propre mère, d'après une information de l'AFP. La plainte doit désormais être étudiée par un procureur, chargé de décider s’il engage ou non des poursuites contre la star brésilienne. Lundi, l’activiste Agripino Magalhaes, qui n’est pas directement impliqué dans cette affaire, avait annoncé sur Instagram son intention de déposer une plainte pour crime d’homophobie et incitation à la haine.

À LIRE AUSSI : Viré de la fédération australienne pour homophobie, ce rugbyman vient d’être recruté par un club français

À l'origine de l'affaire, un enregistrement audio d'une conversation privée du joueur avec plusieurs de ses amis qui a fuité dans la presse. Neymar y traite Tiago Ramos, 22 ans, petit ami de sa mère Nadine Gonçalves, 52 ans, de "petit pédé" et d' "enculé". Un de ses amis dit qu’il faudrait lui "mettre un balai dans le cul". Nadine Gonçalves avait-elle même rendu publique sa relation avec le jeune homme au mois d'avril et la presse à scandale avait révélé peu après que ce dernier était bisexuel.

Plainte pour viol classée sans suite

Neymar da Silva Santos Júnior, plus connu sous le nom de Neymar, a passé son enfance à São Paulo. Le footballeur n'en est pas à sa première affaire judiciaire. En mai 2019, la modèle brésilienne Najila Trindade l'avait accusé de viol. Les faits se seraient déroulés dans un hôtel parisien. Faute de preuves suffisantes, la justice avait classé l'affaire sans suite. Au mois de septembre, la police de São Paulo avait annoncé avoir découvert indices de dénonciation calomnieuse et d'extorsion de la part de Najila Trindade. En février dernier, elle l'avait cette fois accusé d'être collaborateur dans un réseau de prostitution.

À LIRE AUSSI : Brésil : Bolsonaro veut effacer les contenus LGBT des manuels scolaires

Lorsque la première plainte avait été classée sans suite, en août 2019, Neymar s'était fendu d'un long post sur Instagram terminant par : "Merci Dieu pour tout, toujours." Le footballeur international est en effet un fervent chrétien évangélique. Il verse la dîme, soit 10 % de ses revenus, à une église pentecôtiste à São Paulo, dont le pasteur lui aurait prédit dès ses 14 ans qu'il allait devenir un des meilleurs joueurs de foot au monde. Il est aussi un soutien du président d'extrême droite Jair Bolsonaro. En avril 2019, il s'affichait avec le chef d'État brésilien et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

 

Crédit photo : Balkan Photos/Flickr


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail