CanadaExilée au Canada après avoir brandi un drapeau LGBT+ en Égypte, Sarah Hegazi s'est suicidée

Par Timothée de Rauglaudre le 16/06/2020
égypte

Elle avait été menacée et emprisonnée en Égypte pour avoir sorti un drapeau arc-en-ciel lors d'un concert. Réfugiée au Canada, elle s'est donné la mort à l'âge de 30 ans.

Elle n'avait que 30 ans. Dimanche 14 juin, Sarah Higazi a été retrouvée morte à son domicile à Toronto, au Canada. La jeune femme lesbienne, originaire d'Égypte, s'y était exilée en 2018 après avoir déployé un drapeau LGBT+ dans ce pays où l'homosexualité est durement réprimée à partir de plusieurs articles du code pénal, bien que celui-ci ne criminalise pas explicitement l'homosexualité. Elle a laissé avant de commettre son geste fatal une lettre manuscrite : "À mes frères et sœurs, j'ai essayé de survivre et j'ai échoué, pardonnez-moi. À mes amis, l’expérience a été cruelle et je suis trop faible pour y résister, pardonnez-moi. Au monde, tu étais terriblement cruel, mais je pardonne."

À LIRE AUSSI : Égypte : Un drapeau LGBT agité en plein concert déclenche une "chasse aux sorcières" anti-gay

Lors d'un festival au Caire à l'été 2017, le groupe de rock libanais Mashrou'Leila, dont le chanteur est ouvertement gay, donne un concert. Dans la foule, Sarah Hegazi, portée par l'euphorie du moment, sort un drapeau arc-en-ciel. Un ami la prend en photo, un sourire éclatant au visage. En réaction, la jeune femme s'est pris une vague de haine et de menaces sur les réseaux sociaux et dans des émissions de télévision. Douze personnes présentes au concert ont été arrêtées, dont Sarah Hegazi. Elle a "vécu une dure expérience en prison" pendant trois mois, a rappelé Amnesty International. Elle y aurait été torturée et y aurait subi des violences sexuelles.

Hommage de Mashrou'Leila

De nombreux hommages ont été diffusés depuis dimanche sur les réseaux sociaux, souvent accompagnés de drapeaux LGBT+. "Le régime égyptien a emprisonné et torturé Sarah Hegazi pour cette photo", a écrit la militante féministe égyptienne Mona Eltahawy en postant la photo de la jeune lesbienne au concert de Mashrou'Leila. La directrice Moyen-Orient et Afrique du Nord de Human Rights Watch, Sarah Leah Whitson, a évoqué sur Twitter une femme "clairement en souffrance, traumatisée par sa torture", avant d'ajouter : "Au cas où quelqu'un aurait un doute, le gouvernement d'Égypte l'a tuée."

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10223708256917615&id=1328501785

 

À LIRE AUSSI : Popsima dévoile le clip de « Dans La Nuit », sa reprise en VF de Mashrou’ Leila

Hamed Sinno, 32 ans, chanteur principal du groupe Mashrou'Leila, qui vit à New York et défend les droits LGBT+ au Moyen-Orient et dans le monde, a posté sur sa page Facebook, lundi 15 juin, une vidéo d'une minute où il chante une chanson en hommage à Sarah Hegazi. Il prononce, en arabe, la dernière phrase que la jeune femme avait postée sur les réseaux sociaux avant sa mort : "Le ciel est plus beau que la terre, et moi je veux le ciel, pas la terre."

 

Crédit photo : Twitter