ArchivesPourquoi il faut voir ce reportage de l'INA sur la vie des homosexuels dans la France de 1979

Par Florian Ques le 19/06/2020
INA

En une vingtaine de minutes, ce documentaire devenu viral rassemble plusieurs fichiers d'archives et dresse un portrait peu reluisant de la société française de l'époque.

Si l'homophobie est aujourd'hui encore un fléau, elle l'était déjà en 1979. C'est bien ce que nous atteste un reportage fraîchement partagé par l'INA, lequel débute par un micro-trottoir où plusieurs passants donnent leur avis sur l'homosexualité. "Fous", "pourris", "pas normaux"... tels étaient les qualificatifs employés pour définir les hommes qui aiment les hommes.

Le reste du reportage consiste en un enchaînement d'interviews de plusieurs hommes gays de l'époque, suffisamment courageux pour témoigner en face d'une caméra. Ils sont ouvriers, étudiants, agriculteurs, architectes, écrivains... Issus de milieux disparates, ces inconnus acceptent de livrer leur vécu et esquissent alors un tableau peu enviable de la condition homosexuelle à la fin des années 70. Néanmoins, ce condensé d'archives comprend des instants plus solaires, comme quand ce jeune enclenche un enregistrement de sa mère, laquelle assure n'avoir "jamais été contre ses idées sexuelles" et clame que "l'amour est une grande chose".

À LIRE AUSSI – "A Secret Love", le docu émouvant sur une histoire d'amour lesbienne presque centenaire

On rappellera tout de même que les témoignages de ces hommes ouvertement out de l'époque sont d'autant plus admirables que leur orientation sexuelle était encore considérée comme un trouble psychologique. Ce n'est qu'en 1990, le 17 mai précisément, que l'OMS a enfin rayé l'homosexualité de sa liste des maladies mentales. Cette date-là est devenue par la suite la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie.

Crédit photo : INA via YouTube