Sam Smith dévoile ‘My Oasis’, un nouveau single enregistré avec un artiste inattendu

La popstar britannique publie "My Oasis", un nouveau single surprise enregistré avec Burna Boy, un artiste originaire d'un des pays les plus homophobes au monde, le Nigéria.

En attendant un nouvel album, To Die For, qui devait sortir le 1er mai 2020 sans cesse repoussé depuis (covid-19 oblige), la popstar britannique a surpris tout le monde en annonçant cette semaine la parution d'un nouveau titre. Ce nouvel titre, intitulé My Oasis est fruit d'une collaboration avec le prince de l'Afro-fusion Burna Boy.

Au-delà de sa mélodie chaloupée et entêtante, cette collaboration entre deux artistes, l'un originaire du Nigéria, un pays où l'homosexualité est criminalisée, l'autre queer et non-binaire, est un symbole fort. En effet, le Nigéria est considéré par les organisations humanitaires comme l’un des pays au monde les plus homophobes.

A LIRE AUSSI : Sam Smith et Demi Lovato participent à des J.O. très queers dans le clip de « I’m Ready »

Peine de mort par lapidation

En 2014, le pays s'est doté d'une loi qui criminalise l’homosexualité. Le consensus social et politique contre les homosexuels y est largement partagé. Selon plusieurs études, plus de 90% des 200 millions de Nigérians perçoivent l’homosexualité comme "inacceptable" et "contre nature".

La haine des homosexuels est l'un des rares sujet qui fait l’unanimité entre le sud du pays, à majorité chrétienne, et le nord, à majorité musulmane. Mais la situation est pire encore dans les douze provinces du nord appliquant la charia. Les homosexuels y risquent la peine de mort par lapidation.

Polémiques

Suite à l'annonce de cette collaborations, les polémiques ont éclaté sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, certains internautes ont fait part de sentiments ambivalents à l'annonce de cette collaboration. D'autres ont exhumé des tweets où Burna Boy assurait ne pas être "homo" et dénigré ce qu'il appelait "des trucs de gay".

En 2014, le chanteur nigérian avait clarifié sa position. Il a déclaré sur Twitter : "Je suis l'ambassadeur de bien de choses et je suis une marque unique qui n'a jamais utilisé de paroles homophobes dans ma musique ou ailleurs."

Collaborer avec une popstar ouvertement queer est une façon plus claire encore de dire les choses...

Crédit image: Capture Twitter


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail