« Depuis le confinement, je n’ai plus de libido »

Depuis le confinement, certains connaissent une baisse de libido. Angoisse de contracter le virus, peur de l'avenir... Les raisons de cette perte d'appétit sexuel sont nombreuses. Et même la canicule n'y peut rien changer.

“Ma vie sexuelle et affective est totalement anéantie depuis mars”, raconte Pierre*. Il cherche ses mots pour raconter cette angoisse qui prend toute la place et qui, peu à peu, détruit tout désir sexuel. “Aujourd’hui, j’ai zéro libido. Genre vraiment zéro.” Cette absence de sexualité, il la vit comme une souffrance difficile à formuler. D'autant qu'à écouter les médias, le confinement n'a pas été chaste pour tout le monde.

Selon les statistiques du secrétariat d'Etat au numérique, la fréquentation des sites porno bondit de 50% pendant le confinement. Du coup Pierre s'interroge : doit-il en parler à ses proches ? Comment définir ce passage à vide alors que les plans culs l'amusaient beaucoup avant la pandémie ? Pour éviter ce type d’interrogations, il s’est mis en retrait de son travail et de toute vie sociale ou affective depuis le confinement....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail