Abo

dick picLe guide ultime pour réussir sa dick pic

Par Florian Ques le 11/09/2020
dick pic

Qu'elle soit utilisée pour titiller son amoureux ou bien aguicher une potentielle conquête, la dick pic – ou "photo de bite" – doit être parfaite, ou presque. Suivez le guide.

La dick pic, c'est tout un art. Et pourtant, on a tous déjà été confrontés à des photos de verge moches. Mal cadrées, surexposées, de mauvaise qualité... Censées susciter l'excitation, ces clichés finissent par rebuter plus qu'autre chose. Alors, pour éviter toute situation embarrassante, TÊTU a pris l'initiative de dresser un petit tutoriel nécessaire en 7 étapes importantes. Signera-t-il la fin des dick pics cauchemardesques ? On l'espère de tout cœur.

#1. Consentement

Envoyer une dick pic non consentie, c'est un non catégorique. Parmi les témoignages recueillis par nos soins, les hommes sont unanimes sur la question. Avant de glisser un cliché de son pénis aussi flatteur soit-il dans une conversation, il faut s'assurer que le destinataire soit partant. "Si un mec m'envoie sa dick pic sur Grindr ou Twitter directement sans bonjour ni rien, j'ai tendance à l'exclure même si je trouve la photo belle", avance Jérémy, 31 ans. Et on le comprend.

D'ailleurs, l'application Grindr propose un champ facultatif à remplir : "Accepter les images NSFW". Pour les moins anglophones, l'acronyme NSFW signifie "not safe for work", soit du contenu qui ne peut pas être visionné dans un environnement professionnel. Les dick pics et tout fichier pornographique rentrent dans cette catégorie-là. Alors si votre cible sur Grindr a sélectionné "Jamais" pour cette case, respectez son choix et n'envoyez pas de photo malvenue.

#2. Timing

Rien ne sert de brûler des étapes. Au-delà du consentement, une dick pic doit être envoyée dans un contexte particulier et favorable. "Je préfère que ce genre de photo vienne au terme d'une discussion avec du flirt, pas qu'elle tombe comme un cheveu sur la soupe, estime Arthur, 22 ans. C'est non seulement plus engageant parce que ça n'est plus la bite d'un mec lambda, c'est aussi plus rassurant". Échanger un minimum avant de passer au partage de photos olé olé, c'est toujours mieux et ça évite de passer pour un obsédé sexuel qui ne connaît pas la politesse.

#3. Hygiène

N'ayez crainte, on arrive bientôt aux étapes plus techniques. Mais avant ça, il faut s'assurer que tout soit irréprochable en termes d'hygiène. Avant de prendre la fameuse photo, il est donc préférable de passer par la case salle de bains. "Parmi les pires dick pics que j'ai reçues, je me souviens d'une photo qui exposait un gland décalotté mal lavé ou encore une photo d'un pénis qui semblait présenter un chancre", confie Fabio, créateur de contenus pornographiques sur OnlyFans. Pour certains, il est aussi question de soigner sa pilosité : une toison un minimum entretenue sera toujours plus appréciée qu'une forêt amazonienne partant dans tous les sens.

#4. Prise de vue

La règle d'or lorsqu'on réalise une dick pic : pas d'angle trop serré. Sous aucun prétexte. "Pour moi, un méga zoom sur les parties intimes est vraiment rédhibitoire", avoue Nathan, 25 ans. Placer son objectif à deux millimètres de ses bourses ou de sa tige, c'est un grand non. Pour Fabio, il s'agit au contraire de privilégier des angles plus grands. "Il faut arrêter de prendre votre verge en gros plan où on ne voit que le gland, les couilles ou un bout de peau, avance-t-il. On ne peut pas se faire une idée de la forme globale du sexe et ça en devient frustrant et peu excitant".

Pour les plus gros calibres, il est évidemment possible de placer son kit trois-pièces à côté d'un objet reconnaissable pour donner une sorte d'échelle comparative. Ça peut faire un tantinet beauf sur les bords mais, au moins, le ton est donné. Mais selon notre expert d'OnlyFans, "un bon angle fait la différence et peut sublimer n'importe quelle verge", quelle que soit l'envergure de l'engin. Sa recommandation personnelle ? La prise en contre-plongée. "Elle place le sujet en position dominante avec un pénis dressé en premier plan qui ressort et en impose". Bien vu.

Pour sa part, Fabio l'agrémente d'un regard profond vers l'objectif à visage découvert, mais on aurait tendance à prôner davantage de vigilance. Alors que les cas de doxing – une pratique qui consiste à divulguer sur Internet les documents privés d'une personne pour lui nuire – deviennent monnaie courante, mieux vaut réfléchir à deux fois avant d'envoyer un nude avec sa tête.

À LIRE AUSSI – Faut-il une loi contre les « dick pics » non consenties ?

Dans le doute, on précisera qu'un pénis en érection est à privilégier quand il est question de dick pics : ça exacerbe votre excitation et peut davantage stimuler celle de votre destinataire.

#5. Luminosité

On ne rappellera jamais assez l'importance d'un bon éclairage. Ici, il y a deux écueils à éviter : le surplus de lumière et la quasi absence de celle-ci. Un juste milieu doit être trouvé. "Si la photo est prise dans la pénombre totale, ça donne l'impression que le gars a quelque chose à cacher", estime Arthur. À l'opposé, une photo surexposée peut s'avérer problématique. "Il faut éviter les éclairages directs et les lumières trop crues qui risquent de faire ressortir certains petits défauts comme des grains de fordyce, une couronne perlée du gland ou des poils mal rasés, met en garde Fabio. Si ces éléments ne sont en général pas gênants en réel, la photo risque de les figer et les exacerber". On optera alors plutôt pour une lumière naturelle ou légèrement tamisée.

#6. Environnement

Une dick pic, ce n'est pas qu'une photo de pénis. C'est, aussi, tout ce qu'on voit autour du pénis en question. Un petit ménage de printemps avant de dégainer son appareil photo est donc vivement conseillé. "Quand je m'apprête à prendre une dick pic, j'essaie d'être méticuleux, soutient Nathan. Je range l'endroit où je prends la photo, histoire que rien ne traîne". En effet, observer un environnement désordonné voire sale peut pousser à croire que vous êtes vous-mêmes pas très propre. Et la propreté, c'est tout de même un must pour beaucoup.

Les lieux peu entretenus ou qui évoquent une certaine malpropreté sont à éviter. "Le pire pour moi, ça doit être la photo d'une bite flasque dans un urinoir en train de pisser", assure Jérémy. On a effectivement connu plus ragoûtant. Si Fabio encourage une certaine originalité dans la prise de dick pics, il s'agit de bien choisir le lieu. "Il faut proscrire certains lieux pas très vendeurs comme ses toilettes ou les urinoirs, souligne-t-il. Le PQ ou l'urine en arrière-plan, c'est pas très glamour".

#7. Consentement (oui, encore)

On ne le répétera jamais assez. En 2020, les dick pics non consenties, c'est fini.

Des alternatives ?

Si vous n'êtes pas à l'aise à l'idée de prendre en photo votre verge, d'autres options s'offrent à vous. En effet, des clichés moins suggestifs peuvent s'avérer tout aussi excitants pour le destinataire. Une photo en sous-vêtements sublimée par un joli cadre ou bien une autre avec un short mettant en valeur l'entrejambe sont des alternatives efficaces. "J'ai reçu une fois la photo d'un mec avec le début de sa braguette ouverte, se rappelle Nathan. On voyait des poils pubiens et la naissance de son sexe mais rien de plus. C'était aguicheur sans trop en montrer".

À LIRE AUSSI – Faut-il avoir peur du cybersexe ?

Enfin, on précisera volontiers que l'envoi de dick pics n'a rien d'obligatoire. Si vous ne vous sentez pas suffisamment en confiance pour faire ce genre de photo, pas besoin de se forcer. Si votre crush insiste, c'est qu'il n'est pas fait pour vous.

Crédit photo : Shutterstock