facebook

Des parlementaires demandent des sanctions après un tweet jugé homophobe du député du Cher

Un député a ironisé sur un mariage de deux femmes en Espagne par une élue en hijab. Son tweet est jugé raciste et homophobe.

Un député ne devrait pas dire ça. Le représentant du Cher François Cormier-Bouligeon (LREM) s'en est pris à Danièle Obono (France Insoumise) et à Aurélien Taché (Écologie, démocratie, solidarité) dans un tweet jugé homophobe. Christophe Castaner, le nouveau président du groupe LREM à l'Assemblée a été interpellé pour sanctionner le député.

Un mariage de femmes en hijab

À Madrid une conseillère municipale qui porte un hijab célèbre un mariage de deux femmes. "Pour la première fois à Madrid, une conseillère municipale musulmane, portant un hijab, a célébré un mariage LGBT+ et s’en est déclarée fière. Maysoun Douas, militante de gauche, a indiqué que son geste aidera au débat entre musulmans sur la démocratie et la citoyenneté", décrivait un journaliste espagnol. Ce que commente le député du Cher dans une blague douteuse. "Danièle Obono et Aurélien Taché se sont mariés à Madrid ?! Tous mes voeux de bonheur", ironise-t-il à l'adresse de deux députés qui défendent le port du voile.

À LIRE AUSSI - Municipales : les candidats pas très friendly de LREM

"Ivre, il hésite entre 'humour' homophobe ou raciste, et finit par choisir les deux", a commenté Danièle Obono. "Sur Twitter comme ailleurs, l'humour a des limites, en l'occurrence le racisme et l'homophobie. Ton tweet est abject et insulte la France. Nous ne partagions, décidément, que bien peu de choses", répond Aurélien Taché qui a quitté LREM en mai dernier.

Défendre "la laïcité contre l'islam politique"

François Cormier-Bouligeon, inconnu du public, explique à TÊTU vouloir défendre "la République contre l'islam politique". "Je ne suis pas dupe. Ces deux députés essaient de détourner le débat du voile. Un mariage civil en hijab me pose problème. Je le considère comme un outil politico-religieux imposé par des salafistes", avance-t-il au téléphone.

"Ceux qui connaissent mon parcours politique savent que je suis favorable aux avancées sociétales qui concernent les personnes LGBT+. Je n'avais pas vu que le mariage concernaient deux femmes. Je suis navré si j'ai heurté des personnes LGBT+", se défend le député Cormier-Bouligeon.

À LIRE AUSSI - Dissensions et recadrage dans la majorité LREM sur le calendrier de la PMA pour toutes

La majorité embarrassée

Alors que la majorité tangue, après la démission de Pierre Person, numéro 2 du parti, des députés LREM ont critiqué leur collègue. "Vous rendez vous compte que votre tweet est homophobe et raciste ? Christophe Castaner vous ne pouvez pas laisser passer ça !", écrit Caroline Fiat. Le 17 septembre, des députés LR et une élue LREM ont quitté une audition à l'Assemblée au prétexte de la présence d'une syndicaliste de l'UNEF voilée. La présidente LREM de la commission avait regretté le "buzz" provoqué par sa collègue alors que le gouvernement annonce une loi sur les "séparatismes". Aurélien Taché avait pris la défense de la militante étudiante.

À LIRE AUSSI - PMA pour toutes : l’opposition à court d’arguments crie au « lobby LGBT+ »

L'événement ne semble pas ébranler le débuté du Cher qui persiste et signe. Le député assure vouloir "pointer l'incohérence intellectuelle de ces députés. On ne peut pas être pour le mariage pour tous et favorable au port du voile. Toutes les personnes LGBT+ sont réprimées dans les pays où est appliquée la Charia", dit-il. Dans un autre tweet, il complimente un couple homo qui fête ses neuf ans de mariage "je vous souhaite encore de très longues années de bonheur et d'amour !", écrit-il sans avoir toutefois voulu s'excuser auprès de ses collègues...

 

Crédit photo : Capture d'écran Youtube / Ufolepa


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail