russell toveyLes petites confidences de Russell Tovey sur la découverte de sa sexualité

Par Florian Ques le 29/10/2020
russell tovey

En pleine promotion pour sa nouvelle série The Sister, l'acteur britannique s'est laissé aller à quelques confidences sur ses années ado. Et s'estime également envieux de la nouvelle génération, qu'il juge bien plus ouverte que la sienne.

De Looking à Years and Years en passant par le film The Pass, Russell Tovey n'a clairement pas peur de collectionner les rôles gays, sur le grand comme le petit écran. Mais s'il est aussi à l'aise aujourd'hui avec son orientation amoureuse, ça n'a pas toujours été aussi évident. Dans une récente interview pour The Independent, le comédien anglais évoque une exploration difficile de son identité queer, alors qu'il devait se faufiler dans les bibliothèques pour regarder les dessins homoérotiques de Tom of Finland.

Une évolution remarquée

"Ma génération, on avait la section 28, évoque-t-il, faisant référence à cet amendement interdisant de "promouvoir" l'homosexualité dans les écoles, aboli en 2003. C'était homme, femme et c'est tout. Tout le reste était considéré comme étrange, mauvais, dangereux, dégoûtant et inacceptable. Donc c'est ce qu'on t'apprenait quand t'étais gosse. Tu gardais un très gros secret et tu n'en parlais à personne".

Cependant, Russell Tovey reconnaît que la société a énormément évolué sur ces questions-là. Et même si tout n'est pas encore acquis et qu'une marge de progression existe, l'acteur de 38 ans estime que la nouvelle génération d'ados LGBTQ+ a de quoi se réjouir. "On vit dans un monde aujourd'hui où les gens choisissent leurs pronoms, avance-t-il. Ils ont l'opportunité de ne pas se définir selon quoi que ce soit et leur entourage l'accepte. Je trouve ça vraiment inspirant et excitant. Et j'en suis un peu envieux".

Banaliser l'homosexualité

L'acteur s'est aussi enthousiasmé de voir une pluralité de rôles LGBTQ+ apparaître. Et selon lui, le rôle de Daniel, le douanier homosexuel qu'il jouait dans Years and Years, devrait inspirer les scénaristes à venir. "Il était gay mais ce n'était pas tout ce qu'il y avait à savoir sur lui, détaille-t-il. Il n'avait pas de problème avec sa sexualité, il n'avait pas à en parler à sa famille. […] C'est là que les histoires d'éclaircissent et qu'on commence à avancer, parce que [son identité queer] n'est plus qu'un bruit de fond dans sa vie".

A LIRE AUSSI : 6 bonnes raisons de vouloir épouser Russell Tovey 

Crédit photo : Russell Tovey via Instagram