Plongée dans le monde des kiffeurs, ces gays qui raffolent des baskets

Ils adorent sentir des chaussures, les chaussettes sales ou lécher des pieds. Mais qui connaît vraiment le monde des "kiffeurs", ses codes et ses rites ? En jogging, ils nous font pénétrer leur univers, fait de sueur, de fantasmes et de nylon.

À l'âge de 14 ou 15 ans, Bryan a volé la basket d'un ami de son grand frère. Alors que les hormones de cet ado sont en ébullition, il se met à sentir les chaussures, à les imaginer portées, et se masturbe avec. Dans un premier temps, il ne comprend pas ce qui lui arrive. "C'est exactement le même sentiment que j'ai éprouvé quand j'ai compris que je suis attiré par les garçons. D'un côté, je me dis que c'est étrange, de l'autre, ça me procure énormément de plaisir", confie-t-il. Pendant plusieurs années, il est en couple avec une fille. Il s'interdit de regarder les baskets et puis... "je me suis rendu compte que c'était tout à fait naturel, c'est un fantasme comme un autre. Si on fait un sujet tabou des kiffeurs, c'est parce que l'on porte un regard connoté dessus."...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail