Comment atteindre (vraiment) le nirvana en solitaire ?

Trop souvent fades, rapides et sans saveur, les moments de plaisirs solitaires peuvent pourtant conduire à la jouissance. Nous avons interrogé des pro qui livrent à TÊTU leurs conseils les mieux gardés.

Il y a des pratiques universelles, et la masturbation n'est pas loin d'en être une. Si presque tout le monde s'y colle, peu d'initiés savent vraiment comment s'y prendre. Astiquer frénétiquement son sexe ne suffit pas pour atteindre l'orgasme. Alors, TÊTU a mené l'enquête pour vous aider à trouver le nirvana.

Un moment privilégié

C'est en tâtonnant qu'on trouve, mais il faut reconnaître que la pratique a certaines limites. Certains ont besoin d'une branlette toutes les deux semaines, quand d'autres pratiquent dix fois par jour. "Il n'y a pas de règle de fréquence", balaie d'entrée de jeu Pierre Cahen. À vous donc, de sentir votre rythme. Tous les jours ? Très bien. "Mais il ne faut pas que la pratique soit trop envahissante", poursuit le sexologue qui exerce au CheckPoint Paris. Mais si vous mettez votre main dans votre slip alors que vous n'en n'avez pas vraiment envie, simplement pour passer le temps, peut-être que vous devriez vous abstenir....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail