Arthur RimbaudUn prêtre ardennais part en vrille à propos de la panthéonisation d'Arthur Rimbaud et de Paul Verlaine

Par Nicolas Scheffer le 13/11/2020
Rimbaud

Dans les Ardennes, la proposition de panthéonisation d'Arthur Rimbaud délie les langues. Un prêtre orthodoxe utilise l'argument du "lobby homosexuel" avant de minimiser la relation entre le poète et Verlaine.

Le soufflet ne retombe pas. Fin septembre, une pétition appelait à faire entrer Arthur Rimbaud et Paul Verlaine. Les deux poètes deviendraient ainsi le premier couple de même sexe à être enterré dans le temple républicain. Cette proposition, appuyée par une centaine de personnalités dont plusieurs ministre de la culture, fait bondir à Charleville-Mézières où est enterré Rimbaud. Et notamment Vincent Tanazacq, un prêtre orthodoxe ardennais, qui s'est lâché dans les colonnes du journal l'Ardennais

Un lobby homosexuel en France

À l'entendre, cette proposition de panthéonisation serait l'initiative d'un "lobby homosexuel en France". Sans appuyer ses propos, il croit "savoir" qu'un "lobby homosexuel est activé par 2.000 personnes (sic)". Le prêtre minimise par ailleurs la relation que Rimbaud a pu entretenir avec Verlaine en reprenant le vocabulaire de Jean-Marie Le Pen. "À l'évidence, Arthur Rimbaud n'était pas un professionnel de la pédérastie. Je dis pédérastie parce que j'ai lu des propos de Jean Cocteau, à l'époque, on disait pédérastie", s'égare-t-il.

À LIRE AUSSI - « L’Étincelle », un inspirant cours d’histoire LGBT à voir au cinéma

"Il (Rimbaud) s'est laissé attirer par celui qui était son aîné (Verlaine), il s'est laissé faire, mais ce n'était pas, à mon avis sa tasse de thé", lâche le prêtre à l'occasion de la commémoration de "l'homme aux semelles de vent". Aucun texte, aucune lettre, aucun passage n'est cité pour appuyer ce qu'il avance. En revanche, il explique qu'il compte "récupérer" le poète si jamais Rimbaud est extrait pour le Panthéon.

La pétition a aussi été signée par des hétéros

Dans les colonnes du journal local, Frédéric Martel à l'origine de la proposition, a tenu à clarifier les choses : "Il y a sept ou huit ministres qui défendent la panthéonisation des deux poètes... Je ne crois pas que Roselyne Bachelot, Fleur Pellerin, Aurélie Filippetti ou d'autres soient homosexuelles. La pétition a aussi été signée par des hétérosexuels". Pour le sociologue, l'orientation sexuelle des poètes n'est pas à balayer d'un revers de main, mais n'est pas centrale.

À LIRE AUSSI - Ces personnalités qui ont servi de modèles aux LGBT (Témoignages)

"C'est avant tout un incroyable poète. Il y a des arguments gays que j'assume... Il faut se souvenir que Verlaine et Rimbaud ont été punis parce qu'ils étaient homosexuels. Verlaine a été condamné à trois ans de prison car c'était un communard et qu'il avait de 'mauvaise mœurs'. Pour l'histoire, c'est important qu'il y ait un acte de réparation", insiste Frédéric Martel. Le professeur et producteur sur France Culture regrette dans l'Ardennais une "homophobie autour des rimbaldiens" de Charleville-Mézières. Ils "sous-estiment ou nient l'homosexualité du poète".

 

Crédit photo : Capture d'écran L'Ardennais